Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hyponatrémie sévère sous chimiothérapie du carcinome à petites cellules - 22/01/15

Doi : 10.1016/j.rmr.2014.07.004 
C. Garoute, N. Plouvier, E. Iacob, R. Cotrel, R. Suguenot, E. Lecuyer, H. Bentayeb, Y. Douadi, C. Dayen
 Service de pneumologie – maladies infectieuses et tropicales, centre hospitalier de Saint-Quentin, 1, avenue Miche-de -l’Hospital, BP 608, 02321 Saint-Quentin cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le carcinome à petites cellules (CPC) est un cancer rapidement évolutif de très mauvais pronostic. Sa chimio-sensibilité implique un traitement rapide. L’hyponatrémie du CPC rapportée au syndrome de sécrétion inappropriée d’hormone antidiurétique est classique. Nous rapportons un cas d’hyponatrémie sévère induite par la chimiothérapie ayant entraîné une prise en charge de soins intensifs.

Observation

Un patient âgé de 68ans est pris en charge pour un cancer bronchique à petites cellules envahissant le poumon droit. À la première cure, le patient présente un coma nécessitant une prise en charge en soins intensifs le deuxième jour (j2) de chimiothérapie (cisplatine-vépéside) qui est rapporté à une hyponatrémie sévère (107mmol/L) et d’évolution favorable sous thérapeutiques spécifiques. Le patient présentera ces mêmes épisodes aux j2 des cures suivantes mais avec des manifestations cliniques de moins en moins intenses.

Conclusions

La notion d’hyponatrémie induite par la chimiothérapie du CPC est peu connue. Ce cas clinique met en évidence le risque d’hyponatrémie sévère sous chimiothérapie du carcinome à petites cellules. Celle-ci pourrait être corrélée à la fonte tumorale. Une surveillance biologique lors du j2 de chimiothérapie est préconisée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The small cell lung cancer (SCLC) is a rapidly progressive malignancy with a poor prognosis. Its chemosensitivity mandates prompt treatment. Hyponatremia occurs frequently in patients with small cell lung cancer due to the syndrome of inappropriate antidiuretic hormone (SIADH). We report a case of severe hyponatremia induced by chemotherapy that required management in intensive care.

Observation

A 68-year-old patient was undergoing treatment for small cell cancer, invading the right lung. On the second day of the first cycle of treatment (cisplatine-vepeside), the patient became comatose and required transfer to an intensive care unit. The coma was due to severe hyponatremia (107mmol/L) and improved with specific treatment. The patient had similar episodes on the second day of each chemotherapy treatment but with less and less severe clinical manifestations. Hyponatremia due to chemotherapy in SCLC is not commonly known; a relation between hyponatremia intensity and the tumor size is suspected.

Conclusion

This clinical case highlights the possibility of severe hyponatremia during small cell lung cancer chemotherapy. Hyponatremia may be related to the reduction in tumor size. Monitoring of electrolytes on day 2 of chemotherapy is advised.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer bronchique à petites cellules, Syndrome de sécrétion inappropriée d’hormone antidiurétique, Hyponatrémie, Chimiothérapie

Keywords : Small cell lung cancer, Syndrome of inappropriate antidiuretic hormone secretion, Hyponatremia, Chemotherapy


Plan


© 2014  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 1

P. 52-57 - janvier 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Érythème pigmenté fixe secondaire à la prise d’éthambutol
  • A.S. Bakayoko, M. Kaloga, M. Kamagate, Z. Kone, A.T.J. Daix, E. Ohui, I. Gbery, K. Domoua
| Article suivant Article suivant
  • Transsudat gauche et péricardite constrictive
  • M. Veil-Picard, G. Rival, B. Aupècle, F. Laluc, J. Maitre, M.-F. Seronde, J.-C. Dalphin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.