S'abonner

Ostéosarcome chondroblastique mandibulaire : suivi de 14 ans - 22/02/08

Doi : STO-11-2006-107-5-0035-1768-101019-200519793 

S.A. Modarressi Ghavami [1],

T. Lombardi [2],

M. Becker [3],

M. Richter [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0
Introduction

Les ostéosarcomes sont des tumeurs malignes primaires potentiellement létales, plus fréquemment rencontrées au niveau des os longs que dans la région maxillo-faciale. Lorsqu'ils se développent aux dépens de la mandibule leur diagnostic et leur traitement sont souvent tardifs en moyenne 3 à 6 mois après les premiers symptômes.

Observation

Nous présentons un cas d'ostéosarcome chondroblastique mandibulaire traité et suivi durant 14 ans. Le diagnostic et le début du traitement ont été faits 2 mois après les premiers symptômes. Le diagnostic définitif a pu être posé par un examen anatomopathologique de la pièce de résection. Le traitement a nécessité plusieurs interventions pour obtenir des recoupes en tissu sain. Une reconstruction par greffe osseuse ainsi qu'une réhabilitation dentaire ont été effectuées.

Discussion

Ce cas illustre les difficultés rencontrées pour établir un diagnostic correct, réaliser un traitement chirurgical approprié et prendre en charge sur le long terme un ostéosarcome mandibulaire. Pour poser le diagnostic, l'imagerie peut apporter une certaine aide, en recherchant le signe spécifique du triangle de Codman. Cependant seul l'examen anatomopathologique permet un diagnostic fiable. Le traitement de choix est l'exérèse chirurgicale avec des recoupes en tissus sains qui permet d'espérer une survie jusqu'à 80 % à 5 ans. La difficulté essentielle du traitement est liée au délai d'obtention du résultat anatomopathologique. Des interventions répétées sont souvent nécessaires pour obtenir des recoupes en tissu exempt de cellules tumorales. Afin d'éviter des résections multiples et avoir un recul suffisant, une reconstruction différée avec insertion d'une plaque « mainteneur d'espace » temporaire pourrait être une solution. Le pronostic de l'ostéosarcome mandibulaire est meilleur que celui des os longs, mais la chimiothérapie ou la radiothérapie, qui sont très efficaces pour ces derniers, ne changent pas le pronostic de l'ostéosarcome mandibulaire.

Modarressi Ghavami SA, Lombardi T, Becker M, Richter M. Chondroblastic osteosarcoma of the mandible: a case report with 14 years follow-up. Rev Stomatol Chir Maxillofac 2006; 107: 380-385.

Introduction

Osteosarcoma, the second most frequent primary malignant bone tumor, is usually found in long bones: femur, tibia or humerus with only 6 to 7% of cases occurring in the jaws. Patients with osteosarcoma of the mandible usually complain of a swelling, which can be painful or not, accompanied by paresthesia of one of the trigeminal nerve branches in about 20% of cases.

Observation

We report a case of chondroblastic osteosarcoma of the mandible affecting a 33-year-old woman with 14 years follow-up illustrating the difficulties of a rapid diagnosis.

Discussion

The prognosis of osteosarcoma of the mandible relies on its histological grade and the amount of time elapsing from diagnosis to treatment onset. The treatment of choice is radical surgery providing a 5-year survival rate up to 80%. The definitive surgical treatment is usually performed only after several interventions because operative-room pathology cannot be obtained due to the necessity of decalcification. In order to avoid multiple resections, an interim bridging with a reconstructive plate with a condylar head can be proposed before definitive graft reconstruction. The prognosis of osteosarcoma of the mandible is better than that of long bones. Chemotherapy or radiotherapy, which are very efficient for osteosarcoma in general, do not change the prognosis of osteosarcoma of the mandible.


Mots clés : Ostéosarcome chondroblastique , Mandibule

Keywords: Chondroblastic osteosarcoma , Mandible


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 107 - N° 5

P. 380-385 - novembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Adénocarcinome lacrymal et orbite anophtalme
  • O. Liard, L. Roux, G. Thiery, P. Calvet, M. Moumine
| Article suivant Article suivant
  • Carcinome des canaux salivaires
  • S. Mestiri, B. Sriha, S. Ziadi, A. Trabelsi, M. Trimeche, M. Bouzaiene, S. Korbi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.