Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparaison des protocoles d’antibiothérapie en cas de rupture prématurée des membranes avant terme entre deux maternités de niveau III en termes de sélection de bacilles Gram négatifs résistants - 30/01/15

Doi : 10.1016/j.jgyn.2013.12.005 
X. Legros a, , J.-L. Voluménie b, E. Janky a, P. Kadhel a, c
a Pôle parent-enfant, service de gynécologie et obstétrique, CHU de Pointe-à-Pitre/Abymes, route de Chauvel, 97159 Pointe-à-Pitre cedex, Guadeloupe 
b Maison de la Femme de la Mère et de l’Enfant (Fort-de-France), La Meynard, 97261 Fort-de-France cedex, Martinique 
c Inserm U1085, IRSET, faculté de médecine, campus de Fouillole, Institut national de la santé et de la recherche médicale, 97154 Pointe-à-Pitre cedex, Guadeloupe 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Cette étude a comparé deux protocoles de prise en charge des ruptures prématurées des membranes (RPMAT) différant sur le type et la durée d’antibiothérapie.

Patientes et méthodes

L’antibiothérapie de la RPMAT à Fort-de-France (céphalosporine de 1re génération pendant 7jours) et à Pointe-à-Pitre (amoxicilline jusqu’à l’accouchement) a été comparée rétrospectivement pendant cinq ans. L’issue principale était l’apparition de bacilles Gram négatif (BGN) dans les prélèvements bactériologiques maternels ou néonataux chez les RPMAT ayant une latencequatre jours.

Résultats

Nous avons comparé 38 cas de RPMAT en Martinique à 52 cas en Guadeloupe. Nous avons observé une sélection des BGN résistants au cours du suivi dans chaque centre. Elle est liée à la durée de latence dans les deux centres. L’apparition d’un BGN apparaît aussi liée à la durée d’antibiothérapie en cas de traitement long. Les durées de latences, les termes d’accouchement et la morbi-mortalité néonatale ou maternelle sont identiques.

Conclusion

Nous avons observé une apparition importante de BGN lors du traitement des RPMAT, d’autant plus que la latence rupture–accouchement et que le traitement sont longs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

The objective of this retrospective study is to compare two types of antimicrobial management used to treat premature rupture of membranes in pregnancy. This study evaluates both duration and the type of antibiotic therapy used for treatment.

Patients and methods

The antimicrobials used to treat premature rupture of membranes include a first generation cephalosporin in one group and amoxicillin in the other group. Cephalosporin was used over a 7-day period to treat 38 cases, whereas amoxicillin was used through delivery in 52 cases. Emergence of multidrug-resistant Gram negative bacteria (GNB) on maternal of neonatal sampling was the primary outcome.

Results

Emergence of antibiotic resistant GNB can be seen under both antibiotic regimens and appears to be linked to the duration of latency, and to duration of antibiotic treatment. Other outcomes (duration of latency period, gestational age at delivery, maternal and neonatal complications) were similar in both groups.

Conclusion

Antibiotic treatment in PPROM favors a selection of GNB. This emergence is positively linked with the duration of latency between rupture of membranes and delivery and with the length of antibiotic administration. The extension of antibiotherapy does not alter other maternal or neonatal parameters.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rupture prématurée des membranes avant terme, Antibiothérapie, Bacilles Gram négatifs

Keywords : Premature preterm rupture of the membranes (PPROM), Antibiotherapy, Gram negative bacilli (GNB)


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 2

P. 164-170 - février 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’hyperémèse gravidique : quelles conséquences sur la grossesse ?
  • A. Hastoy, P. Lien Tran, O. Lakestani, G. Barau, P. Gérardin, M. Boukerrou
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation du ballon de Bakri dans les hémorragies graves du post-partum et fertilité ultérieure
  • S. Alouini, L. Bedouet, A. Ramos, C. Ceccaldi, M.L. Evrard, K. Khadre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.