Médecine

Paramédical

Autres domaines


Peut-on réaliser une extraction par ventouse obstétricale en cas de fœtus en présentation du siège décomplété ? - 07/02/15

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2014.12.004 
G. Bleu a, , P. Deruelle a, b, J. Demetz a, S. Michel c, P. Dufour a, S. Depret a, D. Subtil a, d
a Pôle femme–mère–nouveau-né, hôpital Jeanne-de-Flandre, université Lille Nord de France, 1, rue Eugène-Avinée, 59037 Lille cedex, France 
b EA 4489, IMPRT, faculté de médecine Henri-Warembourg, université Lille Nord de France, 59000 Lille, France 
c Maternité Paul-Gellé, 91, avenue Julien-Lagache, 59100 Roubaix, France 
d EA 2694, université Lille Nord de France, 59000 Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Après vérification des critères d’acceptabilité et en présence d’un obstétricien connaissant les manœuvres spécifiques à appliquer, l’accouchement en présentation du siège est possible par voie basse. En cas de difficulté précoce au dégagement, l’application d’une ventouse obstétricale est théoriquement possible mais cette manœuvre est à la fois peu réalisée et peu évaluée. Le but de cette étude est d’évaluer rétrospectivement notre pratique de la ventouse obstétricale sur 6 fœtus en siège décomplété.

Patientes et méthodes

Étude rétrospective comparative des tentatives d’accouchement par voie basse des fœtus en présentation du siège après 37 SA, selon qu’elles ont fait appel ou non à la réalisation d’une ventouse obstétricale.

Résultats

Pendant une période de deux ans, 83 patientes ont débuté les efforts expulsifs avec un fœtus unique à terme en présentation du siège. Pour six d’entre elles, une ventouse a été appliquée sur le siège fœtal (7,2 %). Le taux d’échecs de voie basse était significativement plus élevé dans le groupe « ventouse » que dans le groupe « sans ventouse » (33,3 % versus 6,5 % ; p<0,05). De plus, le pH à la naissance était en moyenne significativement plus bas dans le groupe « ventouse » (7,12±0,11 versus 7,20±0,08 ; p<0,05) et les nouveau-nés de ce groupe présentaient plus fréquemment des lésions cutanées profondes (66,7 % versus 26,0 % ; p<0,05) : en outre, l’un d’entre eux présentait des lésions sévères.

Discussion et conclusion

En cas de présentation du siège, la tentative d’extraction par ventouse obstétricale est liée à un excès de morbidité fœtale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

After verification of the eligibility criteria and with an obstetrician familiar with the specific maneuvers likely to be needed, vaginal delivery of breech presentations is possible. If problems arise during the active pushing phase of labor, vacuum extraction has been described in the literature for this uncommon condition with limited series. The aim of this study is to assess retrospectively vacuum extraction in frank breech presentation in our center.

Patients and methods

This retrospective study of trials of vaginal delivery of fetuses in breech presentation at term compares cases according to whether they did or did not use a vacuum extraction.

Results

During a two-year period, 83 patients, whom had trials of vaginal delivery in breech presentations, reached the active pushing/bearing down stage after complete cervical dilatation. Vacuum assistance was applied in six of these (7.2 %). The failure rate for vaginal delivery was significantly higher in the group with compared to without vacuum extraction (33.3 % versus 6.5 %, P<0.05). Moreover, the mean pH at birth was significantly lower in the group with vacuum extraction (7.12±0.11 versus 7.20±0.08, P<0.05), and these infants more frequently had deep cutaneous injuries (66.7 % versus 26.0 %, P<0.05).

Discussion and conclusion

In fetuses in breech presentation, when vaginal delivery failed, it seems to be safer for the fetuses to perform caesarean section rather than attempt vacuum extraction.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Siège, Ventouse obstétricale, Complications, Accouchement, Voie basse

Keywords : Breech presentation, Vacuum extractor, Complications, Vaginal delivery


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 123-127 - février 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diagnostic anténatal de pied bot : la réalisation d’une amniocentèse est-elle toujours justifiée ? À propos de 124 cas
  • S. Khodja Bach, V. Houfflin-Debarge, P. Vaast, C. Wapler, C. Coulon
| Article suivant Article suivant
  • Faut-il mieux informer les femmes jeunes sur leur fertilité ? Étude des connaissances sur une population d’étudiantes
  • L. Chelli, S. Riquet, J. Perrin, B. Courbiere

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.