Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Caseous calcification of the mitral annulus associated with stroke: Report of two cases - 14/02/15

Doi : 10.1016/j.neurol.2014.07.019 
S. Sagnier a, b, M. Poli a, M. Oysel-Mestre c, O. Corneloup d, S. Debruxelles a, P. Renou a, F. Rouanet a, I. Sibon a, b,
a Unité neuro-vasculaire, CHU de Bordeaux, place Amélie Raba-Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 
b Unité neuro-vasculaire, pôle de neurosciences cliniques, hôpital Pellegrin, université Bordeaux Segalen, CHU de Bordeaux, place Amélie Raba-Léon, 33000 Bordeaux, France 
c Antenne cardiologique, CHU de Bordeaux, place Amélie Raba-Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 
d Radiologie, CHU de Bordeaux, place Amélie Raba-Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Objective

Caseous calcification of the mitral annulus (CCAM) is a rare complication of mitral annulus calcification (MAC). Whether CCAM should be considered as a cardiac source of stroke or a simple marker of atherosclerosis remains a matter of debate.

Method

Herein, we report two patients with stroke and CCAM.

Results

The first one was associated with extensive aortic arch atheroma, while CCAM was the only potential cause in the second case. Transthoracic echocardiography was normal in both cases and CCAM was diagnosed on transesophageal echocardiography.

Conclusion

These observations suggest that CCAM should be added to the list of minor cardioembolic sources of stroke but also requires a perfect control of vascular risk factors.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

La calcification caséeuse de l’anneau mitral (CCAM) est une complication rare des calcifications mitrales. Le fait que la CCAM devrait être considérée comme une source d’infarctus cérébral (IC) cardioembolique ou comme un simple marqueur d’athérosclérose reste encore un sujet de discussion.

Méthode

Nous rapportons le cas de deux patients avec IC et CCAM.

Résultats

Le premier cas était associé à une importante athéromatose de la crosse aortique, alors que la CCAM était la seule cause potentielle de l’IC dans le second cas. L’échocardiographie transthoracique était normale dans les deux cas et le diagnostic de CCAM a été fait sur l’échocardiographie transœsophagienne.

Conclusion

Ces observations suggèrent que la CCAM devrait être ajoutée à la liste des causes mineures d’IC cardioemboliques, mais nécessite aussi un contrôle parfait des facteurs de risque cardio-vasculaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Mitral annulus calcification, Caseous calcification, Stroke, Vascular risk factors, Atherosclerosis

Mots clés : Calcification de l’anneau mitral, Calcification caséeuse, Infarctus cérébral, Facteurs de risque cardiovasculaire, Athérosclérose


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 171 - N° 2

P. 157-160 - février 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution des idées et des techniques, et perspectives d’avenir en chirurgie de l’épilepsie
  • B. Mathon, L. Bédos-Ulvin, M. Baulac, S. Dupont, V. Navarro, A. Carpentier, P. Cornu, S. Clemenceau
| Article suivant Article suivant
  • Apport de la séquence de marquage des spins artériels (ASL) devant un déficit neurologique brutal et transitoire
  • M. Yger, N. Villain, S. Belkacem, A. Bertrand, C. Rosso, S. Crozier, Y. Samson, D. Dormont

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.