Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Déclenchement du travail des grossesses gémellaires : comparaison avec les grossesses monofœtales et facteurs associés au risque d’échec - 20/02/15

Doi : 10.1016/j.jgyn.2014.05.011 
A. Ghassani a, M.-C. Ghiduci a, b, M. Voglimaci a, C. Chollet a, O. Parant a, , b, c
a Service de gynécologie obstétrique, hôpital Paule-de-Viguier, CHU de Toulouse, 31059 Toulouse cedex 9, France 
b UMR1027, Université de Toulouse III, 31073 Toulouse, France 
c Inserm, UMR1027, 31073 Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Évaluer les modalités du déclenchement du travail des grossesses gémellaires, les comparer aux monofœtales et identifier les facteurs associés au risque d’échec.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective monocentrique (CHU de Toulouse) comparant une cohorte de grossesses gémellaires biamniotiques (J1 céphalique), déclenchées ≥36SA entre janvier 2007 et décembre 2012, à une cohorte de grossesses monofœtales déclenchées ≥36SA au cours de l’année 2007, tirées au sort et appariées sur la parité et l’âge gestationnel.

Résultats

Cent cinquante-six grossesses gémellaires ont été incluses et comparées à 156 grossesses monofœtales. Le même protocole de déclenchement a été utilisé dans les 2 cohortes (ballonnet±dinoprostone/ocytocine). Le taux de césarienne pour échec de déclenchement à terme (césarienne en phase de latence) était comparable entre les 2 populations (14,7 % gémellaires vs 13,5 % monofœtales ; p=0,66). Les facteurs indépendamment associés à l’échec de déclenchement sur l’ensemble de la population étaient la nulliparité (OR=1,49) et un score de Bishop<6 en début de déclenchement (OR=2,83).

Conclusion

La gémellité n’apparaît pas comme facteur d’échec du déclenchement. Le protocole de déclenchement des grossesses monofœtales semble pouvoir être utilisé pour les jumeaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

The aim of this study was to evaluate the modalities of induction of labour in twin pregnancies compared with singleton pregnancies and to identify risk factors for failure.

Materials et methods

A retrospective population-based study was conducted at the Toulouse University Hospital to compare a cohort of diamniotic twin gestations (Twin A in vertex presentation), with induction of labour ≥36weeks of gestation, between January 2007 and December 2012, to a singleton's cohort that were induced ≥36weeks of gestation during the 2007 year. One singleton pregnancy was matched for each twin pregnancy with parity and gestational age.

Results

One hundred and fifty-six twins pregnancies met the inclusion criteria for an induction of labor and were compared to 156 single pregnancies. The same and standard protocol of induction of labor was used for the two cohorts (intrauterine balloon catheter±dinoprostone/ocytocine). The cesarean section rate for failed labor induction (cesarean in latent phase) was similar in the 2 populations (14.7% for twin vs 13.5% for single; P=0.66). The factors associated to failed induction of labor in the total population were nulliparity (OR=1.49) and Bishop score<6 at the beginning of the induction (OR=2.83).

Conclusion

Twin did not appear as risk of failed induction. The protocol for induction of labor in singletons may be safely proposed to twin gestations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Accouchement, Grossesse gémellaire, Déclenchement, Maturation cervicale, Césarienne

Keywords : Delivery, Twin pregnancy, Labour induction, Cervical maturation, Cesarean section


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 3

P. 237-245 - mars 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • États des lieux et expertise de l’usage hors AMM du méthotrexate en gynécologie–obstétrique : travail du CNGOF
  • H. Marret, A. Fauconnier, G. Dubernard, H. Misme, L. Lagarce, M. Lesavre, H. Fernandez, C. Mimoun, C. Tourette, S. Curinier, B. Rabishong, A. Agostini
| Article suivant Article suivant
  • Accouchement manœuvrier du deuxième jumeau : membranes rompues versus membranes intactes. À propos d’une série de 182 patientes
  • M. Roesch, M. Mangin, A. Bourtembourg, M. Desmaret, R. Maillet, R. Ramanah, D. Riethmuller

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.