Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête sur la pratique de la radiopelvimétrie dans les maternités de l’inter-région Nord-Est - 20/02/15

Doi : 10.1016/j.jgyn.2014.04.008 
R. Sataf a, E. Gauchotte a, , b , J. Muhlstein a, C. Bernard a, G. Gauchotte b, O. Morel a, b
a Service de gynécologie-obstétrique, maternité régionale universitaire de Nancy, 10, rue du Dr-Heydenreich, 54042 Nancy cedex, France 
b Faculté de médecine de Nancy, université de Lorraine, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Décrire et comparer les pratiques concernant les indications et les modalités de réalisation de la radiopelvimétrie dans l’inter-région Nord-Est.

Matériels et méthodes

Un questionnaire anonyme était adressé aux chefs des services de gynécologie-obstétrique de l’inter-région Nord-Est de la France. Le questionnaire était construit autour de quatre groupes de questions : la description de l’établissement, l’évaluation du pronostic obstétrical, les indications et la pratique de la pelvimétrie.

Résultats

Le taux de participation au questionnaire était de 47 %. L’évaluation du pronostic obstétrical était réalisée dans 77 % des maternités. Les indications de radiopelvimétrie étaient les suivantes : présentation du siège (86 %), suspicion de disproportion fœto-pelvienne (78 %), taille de la parturiente inférieure à 150cm (64 %), antécédent de césarienne (42 %). La majorité des maternités utilisait le pelviscanner (94 %), entre 35 et 37 semaines d’aménorrhées (47 %). Les maternités de niveau III et celles de plus de 2000 accouchements par an semblaient retenir globalement moins d’indications que les autres maternités, avec des indications restant cependant globalement excessives par rapport aux recommandations du Collège national des gynécologues et obstétriciens français.

Conclusion

Ces résultats doivent conduire les professionnels à mettre en place une évaluation de leurs pratiques sur les indications de la radiopelvimétrie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To describe and compare the indications and modalities of X-ray pelvimetry in obstetrical practice in the Northeast French maternities.

Materials and methods

An anonymous questionnaire was sent to the heads of obstetric departments in the Northeast French maternities. The questionnaire was built around four issues: description of the hospital characteristics, assessment of the obstetrical prognosis (modalities of delivery), indications and modalities of X-ray pelvimetry.

Results

The response rate was 47%. The evaluation of the obstetrical prognosis was performed in 77% of maternities. Indications were: breech presentation (86%), suspicion of fetal-pelvic disproportion (78%), mother size lesser than 150cm (64%) and previous caesarean section (42%). Pelvic computed tomography was performed in the majority of the maternities (94%), between 35 and 37 weeks of amenorrhea (47%). Level III maternities and maternities with more than 2000 deliveries per year seemed to observe fewer indications than other maternities, but these indications were still globally excessive, comparing with the Collège national des gynécologues et obstétriciens français’ recommendations.

Conclusion

These results should lead professionals to develop an assessment of their practices about the indications of X-ray pelvimetry.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Radiopelvimétrie, Disproportion fœto-pelvienne, Présentation du siège, Utérus cicatriciel, Grossesse gémellaire

Keywords : X-ray pelvimetry, Fetal-pelvic disproportion, Breech presentation, Scarred uterus, Twin pregnancy


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 3

P. 252-257 - mars 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Accouchement manœuvrier du deuxième jumeau : membranes rompues versus membranes intactes. À propos d’une série de 182 patientes
  • M. Roesch, M. Mangin, A. Bourtembourg, M. Desmaret, R. Maillet, R. Ramanah, D. Riethmuller
| Article suivant Article suivant
  • Les femmes de Seine-Saint-Denis ont-elles un suivi prénatal différent de celui des autres femmes d’Île-de-France ?
  • M. Carayol, M. Bucourt, J. Cuesta, B. Blondel, J. Zeitlin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.