Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Apport de l’étude des mécanismes de défense à une compréhension de la relation aux traitements antirétroviraux - 24/02/15

Doi : 10.1016/j.amp.2013.09.013 
Brice Gouvernet , Serge Combaluzier, Daniel Priolo, Jean-Luc Viaux
 Département de psychologie, université de Rouen, rue Lavoisier, 76821 Mont-Saint-Aignan cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Pour comprendre le processus de subjectivation des effets indésirables des traitements antirétroviraux, nous étudions les relations entre les mécanismes de défense et la souffrance liée aux effets indésirables des traitements antirétroviraux. Soixante-trois sujets (43 hommes, 20 femmes) ont rempli le questionnaire de style défensif et une échelle d’évaluation des effets indésirables. Des corrélations entre la souffrance liée aux effets indésirables et les défenses sont trouvées (agression passive, clivage, déplacement, passage à l’acte, projection, refuge dans la rêverie et somatisation), ces corrélations diffèrent selon le genre des sujets. L’étude des interactions entre le genre sexuel, les manifestations biologiques des traitements et le fonctionnement défensif semble des plus pertinentes pour comprendre les processus de subjectivation des effets indésirables.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

Adverse effects of antiviral therapy are among the main threats to adherence and quality of life for HIV patients. Understanding their impact requires a better knowledge of their subjective significance. With this aim in view, the study of the relationship between defense mechanisms and pain-related side effects is proposed.

Material and method

Sixty-three subjects (43 men, 20 women) completed the Defense Style Questionnaire and a rating scale evaluating adverse effects of antiretroviral therapy.

Results

(1) for the entire sample, correlations between pain-related side effects and passive-aggression (r=.42, P<01), splitting (r=.28, P<05), displacement (r=.25, P<05), acting out (r=.45, P<01), projection (r=.43, P<01), autistic fantasy (r=.38, P<01) and somatization (r=.48, P<01); (2) No significant differences concerning pain-related side effects are observed according to gender; (3) differences by gender are observed regarding the correlations between defenses and pain-related side effects. As regards to women, twelve out of the twenty defenses assessed by the DSQ are significantly correlated with pain-related side effects (aggression, undoing, splitting, devaluation, reaction formation; isolation; acting out, projection, rationalization; autistic fantasy; somatization; sublimation). Globally, correlations are strong between these two dimensions (r>.50 for 10 defenses). For men, only 5 defenses are significantly correlated with pain-related side effects (aggression, acting out; projection, repression, somatization). These correlations are descriptively smaller than those observed in women (r.40). Significant differences between correlations are found by gender for undoing (z=2.09, P<.05), devaluation (z=2.33, P<05), reaction formation (z=2.32, P<05) and rationalization (z=3.49, P<01). These results emphasize the subjective dimension of treatments side effects. They suggest that, when faced with adverse effects, women are more solicited at the defensive level than men. It could also suggest that the threat of adverse effects is different depending on the gender of subjects: It affects a broad range of domain for women whereas for men, this threat is more sectorised, essentially impacting interpersonal relationships.

Conclusion

Further researches should study interactions between gender, treatments side effects and defensive functioning.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Approche compréhensive, Genre sexuel, Mécanismes de défense, Traitements antirétroviraux, VIH

Keywords : Comprehensive approach, Defense mechanisms, Gender, HAART, HIV


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° 1

P. 31-37 - février 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Atelier portrait : médiation artistique pour une reconstruction narcissique dans un contexte de blessé de guerre
  • Anne Sénéquier, Saleh Faleh, Catherine Jousselme
| Article suivant Article suivant
  • Déchirure et reprise. Une articulation trauma/fantasme/cancer
  • Nicolas Bendrihen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.