Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Exploration en IRM du canal d’Alcock - 28/02/08

Doi : MORPH-06-2006-90-289-1286-0115-101019-200607377 

M Filhastre [2],

D Prat-Pradal [1],

M Prudhomme [1],

JP Rouanet [2],

G Godlewski [1]

Voir les affiliations

Résumé

Buts : revoir l’anatomie topographique du canal d’Alcock. Établir un protocole IRM destiné à son étude. Apprendre à l’identifier et connaître ses aspects normaux en IRM.

Matériel et méthodes : deux spécimens anatomiques conservés de pelvis féminins ont été disséqués afin de définir les limites et le contenu du canal d’Alcock. Vingt IRM du pelvis féminin (1,5 Tesla, antenne de surface en réseau phasé, coupes multiplanaires centrées sur le pelvis, séquences Spin Echo pondérées T2, T1, T1 avec suppression de graisse avant et après injection de gadolinium), réalisées pour toute symptomatologie confondue, ont été relues dans le but de rechercher le canal d’Alcock et de décrire ses caractéristiques en IRM.

Résultats : le canal d’Alcock, contenant le paquet vasculo-nerveux pudendal, progresse d’arrière en avant et de haut en bas, plaqué contre le bord médial du muscle obturateur interne et entouré d’un dédoublement du fascia de ce même muscle. Facilement identifiable en IRM, il est visible sur les coupes coronales et au mieux sur les coupes axiales, en séquences pondérées T2 et T1 injectées avec suppression de graisse. Il apparaît sous forme d’une petite image ovalaire ou linéaire, en hypersignal T2, se rehaussant après injection du fait de son contenu vasculaire, limitée par un fin contour en hyposignal T2 correspondant au fascia du muscle obturateur interne.

Conclusion : le canal d’Alcock est très bien visible en IRM, faisant de cet examen la technique d’imagerie de choix pour éliminer un processus compressif extrinsèque en cas de névralgie pudendale.




© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 90 - N° 289

P. 111 - juin 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude morphométrique des artères polaires du rein
  • E Sapte, P Bordei, M Onciu, S Vandra
| Article suivant Article suivant
  • L’étude morphologique de l’innervation de la paroi abdominale antéro-latérale pendant l’ontogenèse
  • LL Onisâi, S Toma

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.