Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité et tolérance des inhibiteurs calciques en tocolyse - 18/03/15

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.01.015 
P. Delorme a, , b, d , C. Le Ray a, c, d
a Inserm UMR 1153, équipe EPOPé, recherche en epidémiologie périnatale, obstétricale et pédiatrique, 75014 Paris, France 
b Service de gynécologie-obstétrique, hôpital St-Joseph, 74014 Paris, France 
c Maternité Port Royal, groupe hospitalier Cochin-Broca-Hôtel Dieu, AP–HP, 75014 Paris, France 
d DHU Risques et Grossesse, France1  

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les inhibiteurs calciques sont largement utilisés à visée tocolytique en première intention, mais prescrits hors AMM dans cette indication. Cette revue de la littérature, dont l’objectif est d’évaluer l’efficacité et la tolérance des inhibiteurs calciques comparativement, d’une part, au placebo et, d’autre part, à tous les agents tocolytiques utilisés, concerne les essais randomisés, les études comparatives ainsi que les méta-analyses d’essais randomisés sur le sujet. La nifédipine est supérieure au placebo pour diminuer le risque d’accouchement dans les 48h (RR=0,3 ; IC95 % [0,21–0,43]) mais induit plus d’effets indésirables maternels (RR=3,8 ; IC95 % [1,02–16,92]). L’efficacité de la nifédipine est supérieure à celle des bêtamimétiques pour prolonger la grossesse au-delà de 48h (OR=1,52 ; IC95 % [1,03–2,24]), et jusqu’à 34 SA (OR=1,87 ; IC95 % [1,11–3,15]) avec une moindre incidence des effets indésirables nécessitant un arrêt du traitement en cas d’utilisation de la nifédipine (RR=0,22 ; IC95 % [0,10–0,48]), mais sans différence significative sur la mortalité néonatale. L’efficacité de la nifédipine est similaire à celle des antagonistes de l’ocytocine pour prolonger la grossesse de 48h (RR=0,92 ; IC95 % [0,37–2,30]), mais entraîne plus d’effets indésirables maternels peu sévères (RR=2,61 ; IC95 % [1,43–4,74]). La nicardipine est moins bien évaluée que la nifédipine en tant que traitement tocolytique. Elle semble aussi efficace que le salbutamol et semble présenter moins d’effets secondaires maternels que le salbutamol IV.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Calcium channel blockers are widely used as first-line tocolytic, but prescribed off-label for this indication. The primary objective of this review is to evaluate the efficiency and safety of calcium channel blockers compared to placebo and to all tocolytic agents used. This review concerns the randomized trials, comparative studies and meta-analyzes of randomized trials on the subject. Nifedipine is superior to placebo in reducing the risk of delivery within 48hours (RR=0.3; 95 % CI [0.21–0.43]), but induces more maternal side effects (RR=3.8; 95 % CI [1.02–16.92]). The effectiveness of nifedipine is greater than that of betamimetics to prolong pregnancy beyond 48hours (OR=1.52; 95 % CI [1.03–2.24]), and up to 34 weeks (OR=1.87; 95 % CI [1.11–3.15]), with a lower incidence of adverse events requiring discontinuation of treatment in case of use of nifedipine (RR=0.22; 95 % CI [0.10–0.48]), but no significant difference in neonatal mortality. Efficacy of nifedipine is similar to that of oxytocin antagonists to prolong pregnancy beyond 48hours (RR=0.92; 95 % CI [0.37–2.30]), but causes more mild maternal adverse events (RR=2.61, 95 % CI [1.43–4.74]). Nicardipine is not evaluated as nifedipine as a tocolytic treatment. It appears as effective as salbutamol and appears to have fewer maternal side effects than IV salbutamol.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tocolyse, Inhibiteurs calciques, Efficacité, Tolérance

Keywords : Tocolysis, Calcium channel blockers, Efficiency, Tolerance


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 4

P. 324-340 - avril 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Utilisation des inhibiteurs des canaux calciques (ICC) en tocolyse en France et à l’étranger
  • O. Parant, R. Deudon, J. Bennevent, C. Viard, C. Damase-Michel, B. Guyard-Boileau
| Article suivant Article suivant
  • Effets indésirables des inhibiteurs calciques utilisés dans le cadre de la tocolyse
  • E. Clouqueur, S. Gautier, P. Vaast, C. Coulon, P. Deruelle, D. Subtil, V. Debarge

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.