Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévention et traitement des synéchies endo-utérines : revue de la littérature - 18/03/15

Doi : 10.1016/j.jgyn.2014.10.014 
S. Warembourg a, , b , S. Huberlant a, b , X. Garric b , S. Leprince b , R. de Tayrac a , V. Letouzey a, b
a Service de gynécologie et obstétrique, CHU Carémeau, place du Pr-R.-Debré, 30029 Nîmes, France 
b UMR CNRS 5247, faculté de pharmacie, université Montpellier 1, institut des biomolécules Max-Mousseron (IBMM), 15, avenue C.-Flahault, 34093 Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les synéchies endo-utérines sont une des principales causes d’infertilité secondaire. La prévalence des synéchies est probablement sous-estimée du fait de l’hétérogénéité de la symptomatologie. Une recherche bibliographique exhaustive en utilisant les moteurs de recherche MEDLINE, Pubmed, Cochrane Library et Web of Science a été réalisée, afin de faire une mise au point sur la genèse, les conséquences et les méthodes de prévention des adhérences intra-utérines. Les synéchies endo-utérines sont susceptibles de survenir après tout geste endo-utérin via une dysrégulation de la chaîne d’activation de la coagulation liée au processus inflammatoire. Des complications obstétricales précoces et tardives sont également reconnues comme causées par des synéchies. Le diagnostic de certitude est actuellement réalisé par hystéroscopie qui reste un geste invasif même s’il peut être réalisé en ambulatoire. Plusieurs voies de recherche inspirées de la voie intra-abdominale pour la prévention des adhérences pelviennes ont été développées. Cependant? aucune méthode de prévention actuelle a fait la preuve de son efficacité en termes d’amélioration de la fertilité spontanée. L’amélioration des pratiques chirurgicales, la conception de nouveaux dispositifs médicaux intra-utérins et les nouvelles voies de recherche en particulier dans le domaine des cellules souches endométriales permettront peut-être de réduire le taux de synéchies et leurs complications après un geste chirurgical endo-utérin.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Intra-uterine adhesions are a major cause of secondary infertility. The prevalence of adhesions is probably underestimated due to the heterogeneity of the symptoms. An exhaustive literature search using search engines MEDLINE, Pubmed, Cochrane library and Web of Science was performed to make a focus on the origins, consequences and methods of prevention of intra-uterine adhesions. Intra-uterine adhesions are likely to occur after any endo-uterine surgery via dysregulated activation of coagulation chain linked to the inflammatory process. Early and late obstetric complications are also recognized as caused by adhesions. The diagnosis is currently performed by hysteroscopy but it remains an invasive procedure even if it can be done with an ambulatory management. Several research approaches inspired by intra-abdominal surgery for the prevention of pelvic adhesions have been developed. However, no current method of prevention has proven its effectiveness in terms of improving spontaneous fertility. The improvement in surgical practices, the design of new intra-uterine medical devices and new research especially in the field of endometrial stem cells can maybe reduce the rate of adhesions end their complications after intra-uterine surgery.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome d’Asherman, Synéchie intra-utérine, Adhésion intra-utérine, Fertilité, Prévention des adhérences, Hystéroscopie

Keywords : Asherman's syndrome, Intra-uterine synechiae, Intra-uterine adhesion, Fertility, Adhesion prevention, Hysteroscopy


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 4

P. 366-379 - avril 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prescription hors AMM des inhibiteurs calciques à visée tocolytique. Groupe de travail du CNGOF (texte court)
  • N. Winer, T. Bejan-Angoulvant, E. Clouqueur, P. Delorme, B. Guyard-Boileau, V. Houfflin-Debarge, C. Le Ray, E. Maisonneuve, O. Parant, E. Simon, B. Carbonne
| Article suivant Article suivant
  • Les échecs de fécondation en FIV et en ICSI
  • A.-S. Peultier, T. Fréour, N. Cazenave, P. Barrière

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.