Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge des cancers du cavum (rhinopharynx) - 19/03/15

Doi : 10.1684/bdc.2014.1964 
Pauline Jardel , 1 , Juliette Thariat 2, 3, 4, Pierre Blanchard 5, Fatma Elloumi 6, Nabil Toumi 6, René-Jean Bensadoun 1, Mounir Frikha 6, Jamel Daoud 6, Jean Bourhis 7
1 CHU de la Milétrie, Service d’oncologie radiothérapique, 2, rue de la Milétrie, 86000 Poitiers, France 
2 Centre Antoine-Lacassagne, Service d’oncologie radiothérapie, 33, avenue Valombrose, 06189 Nice, France 
3 Institut universitaire de la face et du cou, 33, avenue Valombrose, 06189 Nice, France 
4 Université Nice-Sophia Antipolis, 33, avenue Valombrose, 06189 Nice, France 
5 Institut Gustave-Roussy, Service d’oncologie radiothérapie, 94000 Villejuif, France 
6 CHU Habib Bourguiba, Service de cancérologie médicale, 3029 Sfax, Tunisie 
7 CHUV Centre hospitalier universitaire vaudois, Service de radio-oncologie, rue du Bugnon 21, 1011 Lausanne, Vaud, Suisse 

*Tirés à part.

Résumé

Les cancers du cavum ont une incidence d’environ 0,5 cas par an et par 100 000 habitants pour les hommes en France, mais sont endémiques dans des régions comme l’Asie du Sud-Est. La prise en charge thérapeutique par radiothérapie exclusive, qui a longtemps été le standard, permet d’obtenir des taux de contrôle local pour les stades T3-T4 de l’ordre de 50 à 75 % des cas. Les techniques d’irradiation en modulation d’intensité permettent une excellente couverture dosimétrique avec une meilleure protection des organes à risque et doivent être privilégiées. L’apport d’une chimiothérapie concomitante à l’IMRT améliore significativement les taux de survie globale qui sont supérieurs ou égaux à 75 % à cinq ans dans les stades avancés. Dans la pratique courante, une radiochimiothérapie concomitante à base de sels de platine est réalisée mais la place des cures néoadjuvantes et/ou adjuvantes est discutée dans le but principal de diminuer les rechutes à distance, des études sont en cours. Enfin, la surveillance doit être axée sur la détection précoce de rechutes locales potentiellement curables et sur la prise en charge des séquelles thérapeutiques à long terme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Cancer of the nasopharynx is an uncommon malignancy in France (incidence = 0.5/year/100,000 men) but is endemic in areas like in South-East Asia. Exclusive radiation therapy used to be the standard and results in local control rates for T3-T4 tumors around 50-75 %. Intensity-modulated radiotherapy (IMRT) improves tumor coverage with a sparing of organs at risk and has to be privileged. Concurrent chemotherapy with IMRT achieved significant survival benefice with 5-year overall survival above 75 %. Concurrent radiochemotherapy with platinium is the most frequent scheme but induction and adjuvant chemotherapies are discussed to reduce distant failure: studies are currently ongoing. Follow-up aims to detect early local failures with a chance of cure and to manage long-term toxicities.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : cavum, cancer du nasopharynx, radiothérapie, RCMI, chimiothérapie

Key words : nasopharyngeal cancer, radiation therapy, IMRT, chemotherapy


Plan


© 2014  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 101 - N° 5

P. 445-454 - mai 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Carcinomes épidermoïdes de l’hypopharynx et du larynx : prise en charge fondée sur les preuves
  • Jérôme Fayette, Yoann Pointreau, Jean Bourhis, Jean-Louis Lefebvre
| Article suivant Article suivant
  • Les adénopathies métastatiques d’un carcinome épidermoïde sans porte d’entrée. Quelle est l’attitude actuelle ?
  • Marc Hamoir, Idriss Troussier, Jean-Pascal Machiels, Hervé Reychler, Sandra Schmitz, Juliette Thariat, Vincent Grégoire

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.