Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les adénopathies métastatiques d’un carcinome épidermoïde sans porte d’entrée. Quelle est l’attitude actuelle ? - 19/03/15

Doi : 10.1684/bdc.2014.1965 
Marc Hamoir 1, , Idriss Troussier 2, Jean-Pascal Machiels 3, Hervé Reychler 4, Sandra Schmitz 1, Juliette Thariat 5, Vincent Grégoire 6
1 Institut de recherche expérimentale et clinique, Université catholique de Louvain, Centre du cancer des cliniques universitaires St-Luc, Unité de chirurgie cervico-faciale, 10, avenue Hippocrate, 1200 Bruxelles, Belgique 
2 Pôle régional cancérologie, Centre hospitalier régional universitaire, Service de radiothérapie oncologique, Poitiers, France 
3 Institut de recherche expérimentale et clinique, Université catholique de Louvain, Centre du cancer des cliniques universitaires St-Luc, Service d’oncologie médicale, 10, avenue Hippocrate, 1200 Bruxelles, Belgique 
4 Institut de recherche clinique expérimentale, Université catholique de Louvain, Centre du cancer des cliniques universitaires St-Luc, Service de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale, 10, avenue Hippocrate, 1200 Bruxelles, Belgique 
5 Institut universitaire de la face et du cou, Université Nice-Sophia Antipolis, Centre Antoine-Lacassagne, Service de radiothérapie oncologique, Nice, France 
6 Institut de recherche expérimentale et clinique, Université catholique de Louvain, Centre du cancer des cliniques universitaires St-Luc, Service de radiothérapie oncologique, 10, avenue Hippocrate, 1200 Bruxelles, Belgique 

*Tirés à part.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le diagnostic de métastase ganglionnaire de carcinome épidermoïde sans porte d’entrée ne peut être affirmé qu’après exclusion formelle d’une tumeur primitive située au niveau des muqueuses des voies aérodigestives supérieures. Il existe essentiellement deux grandes options de traitement : soit un évidement ganglionnaire du cou suivi de radiothérapie post-opératoire ou chimio-radiothérapie, soit une radiothérapie primaire ou une chimio-radiothérapie concomitante selon le stade ganglionnaire, suivie, en cas de résidu ganglionnaire, d’un évidement cervical sélectif. À ce jour, il n’existe pas de données formelles de niveau de preuve suffisant permettant de suggérer la supériorité d’une approche par rapport à l’autre. Pour la radiothérapie, l’irradiation unilatérale ou bilatérale du cou, y compris les muqueuses des voies aérodigestives supérieures sont des options possibles. Il n’y a aucune donnée démontrant la supériorité d’une option sur l’autre. Au vu de la toxicité réduite en cas d’irradiation unilatérale et des possibilités de traitements de rattrapage en cas d’apparition d’une tumeur primaire au niveau des muqueuses aérodigestives supérieures et/ou d’une adénopathie controlatérale, cette dernière option pourrait être favorisée. Les progrès de la radiothérapie comme la radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité permettent d’envisager une réduction des toxicités tardives en épargnant certains organes à risque. Une approche d’irradiation sélective orientée par des critères « majeurs » comme le stade et le niveau ganglionnaires, le statut HPV et EBV ainsi que des critères de deuxième ordre comme les variants histologiques, est en cours d’investigation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The diagnosis of carcinoma of unknown primary (CUP) is made after exclusion of the presence of a mucosal primary. There are two mains options for the primary treatment of CUP, either a neck node dissection followed by postoperative radiotherapy or chemo-radiotherapy, or a primary radiotherapy or chemo-radiotherapy depending on the nodal stage followed in case of residual neck disease by a selective neck dissection. There is no data to suggest the superiority of one over the other. For radiotherapy, unilateral neck or bilateral neck, including the upper aerodigestive tract mucosa are possible options. There is no definite data to demonstrate the superiority of one over the other, but owing the reduced toxicity of unilateral irradiation, and the possibility of salvage treatment in case of emergence of a mucosal primary and/or a contralateral neck node development, the former may be the preferred option. Advances in radiotherapy such as intensity modulated radiation therapy have the potential to spare organs at risk and reduce late toxicity rates. A selective irradiation approach customized on “major” criteria, such as nodal stage and level, HPV and EBV status and accessory criteria, such as histological variants, is under investigation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : métastases ganglionnaires du cou, tumeur primaire inconnue, carcinome épidermoïde, évidement ganglionnaire du cou, chimio-radiothérapie

Key words : cervical lymph node metastases, unknown primary, squamous cell carcinoma, neck dissection, chemoradiotherapy


Plan


© 2014  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 101 - N° 5

P. 455-460 - mai 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge des cancers du cavum (rhinopharynx)
  • Pauline Jardel, Juliette Thariat, Pierre Blanchard, Fatma Elloumi, Nabil Toumi, René-Jean Bensadoun, Mounir Frikha, Jamel Daoud, Jean Bourhis
| Article suivant Article suivant
  • Critères de qualité en anatomopathologie et nouveaux outils théranostiques en cancérologie tête et cou
  • Claire Faure, Cécile Badoual, Bertrand Fleury, Gérard Milano, Juliette Thariat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.