Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effets indésirables graves liés à la dilatation pupillaire chez le prématuré - 19/03/15

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.10.008 
A.-L. Lux a, , F. Mouriaux b, B. Guillois a, S. Fedrizzi a, L. Peyro-Saint-Paul a, E. Denion a
a CHU de Caen, avenue de la Côte-de-Nacre, 14000 Caen cedex, France 
b CHU Pontchaillou de Rennes, rue Henri-Le-Guilloux, 35000 Rennes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Rechercher la survenue d’un effet indésirable grave imputable à l’utilisation du protocole de dilatation pupillaire utilisé au CHU de Caen pour le dépistage de la rétinopathie du prématuré. Ce protocole comprend une goutte de phényléphrine 5 % et deux gouttes de tropicamide 0,5 %, instillées à 5 minutes d’intervalle.

Patients et méthodes

Cette étude rétrospective a inclus tous les nourrissons nés prématurément avec un poids de naissance inférieur ou égal à 1500 g et/ou un âge gestationnel inférieur ou égal à 32 semaines d’aménorrhée, ayant bénéficié d’un ou plusieurs fonds d’yeux de dépistage de la rétinopathie du prématuré lors de leur hospitalisation en néonatologie au CHU de Caen de 2009 à 2014. Parmi cette population, les dossiers des nourrissons décédés ou ayant présenté une entérocolite ulcéronécrosante ont été analysés afin de rechercher l’imputabilité des deux collyres utilisés pour la dilatation pupillaire.

Résultats

Les dossiers de 512 enfants représentant 1033 fonds d’yeux ont été analysés. Aucun décès imputable à l’instillation des collyres n’a été observé. Deux cas d’entérocolite ulcéronécrosante imputables à l’administration de tropicamide ont été identifiés avec une imputabilité intrinsèque respectivement douteuse et plausible selon les critères d’imputabilité français.

Conclusion

Le protocole de dilatation pupillaire utilisé au CHU de Caen pour dépister la rétinopathie du prématuré pourrait être impliqué dans 2 cas d’entérocolites ulcéronécrosantes avec une imputabilité incertaine du tropicamide 0,5 %. Nous n’avons pas mis en évidence d’effet indésirable grave imputable à l’utilisation de phényléphrine 5 %.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

This study aimed at investigating serious side effects of the pupillary dilation protocol used in Caen University Hospital for the screening of retinopathy of prematurity. This protocol includes one drop of phenylephrine 5% and two drops of tropicamide 0.5% instilled at a 5-minute interval.

Patients and methods

This retrospective study included all premature infants with a birth weight less than or equal to 1500g and/or a gestational age less than or equal to 30 gestational weeks, hospitalized in the neonatal intensive care unit of Caen University Medical Center, having ocular fundus examinations for retinopathy of prematurity screening between 2009 and 2014. The medical records of patients who died or developed necrotizing enterocolitis were reviewed to analyze the imputability of the two eye drops used for pupil dilation.

Results

Five-hundred and twelve infants were included, corresponding to 1033 ocular fundus examinations. No case of death could be ascribed to the use of eye drops. Two cases of necrotizing enterocolitis could be ascribed to the use of tropicamide with a doubtful and plausible intrinsic imputability according to French imputability criteria.

Conclusion

The pupillary dilation protocol used in Caen University Hospital for screening of retinopathy of prematurity might be implicated in two cases of necrotizing enterocolitis with an uncertain imputability of tropicamide 0.5% eye drops. No serious side effect could be ascribed to the use of phenylephrine 5% eye drops in this study.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Phényléphrine, Tropicamide, Effet indésirable, Dilatation pupillaire, Rétinopathie du prématuré, Entérocolite ulcéronécrosante

Keywords : Phenylephrine, Tropicamide, Adverse effect, Pupillary dilation, Retinopathy of prematurity, Necrotizing enterocolitis


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 3

P. 193-198 - mars 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse de la macula par OCT spectral domain dans la chirurgie du décollement de rétine rhegmatogène
  • I. Zghal, H. Zgolli, O. Fekih, A. Chebbi, H. Bouguila, L. Nacef
| Article suivant Article suivant
  • Corneal collagen cross-linking in keratoconus – long-term prospective study
  • C. Nicula, D. Nicula, R. Popescu, A. Saplon?ai-Pop

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.