Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mésothéliomes malins pleuraux : le point en 2013 - 23/03/15

Doi : 10.1684/bdc.2013.1857 
Karine Campbell 1, Solenn Brosseau 1, Lucie Reviron-Rabec 1, Emmanuel Bergot 1, 2, 4, Emmanuèle Lechapt 3, Guénaëlle Levallet 3, 4, Gérard Zalcman , 1, 2, 4
1 Université de Caen-Basse Normandie, CHU de Caen, service de pneumologie et oncologie thoracique, avenue de la Côte-de-Nacre, 14033 Caen cedex 05, France 
2 CHU de Caen, UMR Inserm 1086 « Cancers et Préventions», avenue Côte-de-Nacre, 14033 Caen Cedex 05 France 
3 Université de Caen-Basse Normandie, CHU de Caen, département d'anatomie pathologique, avenue de la Côte-de-Nacre, 14033 Caen cedex 05, France 
4 Intergroupe francophone de cancérologie thoracique (IFCT), 10, rue de la Grange-Batelière, 75009 Paris, France 

*Tirés à part :

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le mésothéliome pleural malin (MPM) est un cancer de mauvais pronostique et de diagnostic difficile, reposant sur une analyse histologique de prélèvements de bonne taille (pleuroscopiques), avec confirmation par le panel national d'experts Mésopath. L'épidémiologie du MPM montre une augmentation de l'incidence pour les femmes, alors qu'un plateau qui semble avoir été atteint en France chez les hommes. Le pic d'incidence est encore prévu pour les années 2030 dans les pays anglo-saxons, du fait de l'utilisation massive de l'amiante dans l'industrie jusqu'à la fin des années 1980, et du délai de latence important après l'exposition carcinogénique professionnelle à l'amiante. La carcinogenèse pleurale est de mieux en mieux comprise, avec la mise en évidence récente d'un gène de susceptibilité, BAP1, mais il n'y a pas actuellement de driver oncogénique démontré, permettant d'envisager des thérapeutiques ciblées, comme pour d'autres tumeurs solides, même si de nombreuses pistes existent et sont actuellement testées dans les essais cliniques. La place de la chirurgie dans l'arsenal thérapeutique est de plus en plus débattue, la chirurgie dite « radicale » étant actuellement abandonnée, au profit d'une chirurgie de réduction, proposée par certains, dans le cadre de thérapies multimodales. La chimiothérapie à base de sels de platine et d'anti-métabolite est le seul traitement pour le mésothéliome qui ait prouvé son efficacité sur la survie dans des essais randomisés et l'association pémétrexed plus sel de platine reste le traitement de référence avec une médiane de survie globale de 13 à 15 mois. Les résultats du grand essai de phase 3 « MAPS », de l'Intergroupe francophone de cancérologie thoracique (IFCT) évaluant l'apport du bévacizumab à ce doublet, seront connus début 2015, les inclusions des 445 patients s'étant achevées en novembre 2013.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Malignant pleural mesothelioma (MPM) is a bad-prognosis cancer raising difficult issues according to diagnosis. Reliable histological diagnosis indeed requires large-sized pathological samples obtained by thoracoscopy, and need diagnosis certification by the MESOPATH national expert pathological committee. MPM epidemiology shows a rising incidence among females, whereas an incidence plateau has been reached for males in France. The incidence peak is still predicted for 2030 decade in UK, Australia and North America, because of the asbestosis massive use in their industry until the end of 1980 decade. Pleural carcinogenesis is better understood with the recent discovery of BAP1 susceptibility gene although no oncogenic driver has been ever uncovered for targeted therapies, although several more or less targeted biological therapies are currently tested in early phase or more advanced-phase trials. Surgery is more and more questioned, since radical surgery is currently abandoned, whereas debulking or cyto-reduction surgery has been proposed within a multimodality approach also including adjuvant chemotherapy and radiotherapy but still need prospective trials. Pemetrexed and cisplatin-based chemotherapy remains the reference treatment, which has proved in mesothelioma some efficacy on overall survival in randomized trials, with a 13-15 months median-overall survival. Final results of the large phase 3 clinical trial “MAPS” sponsored by French collaborative Intergroup (IFCT) evaluating the effect of bevacizumab addition to pemetrexed-cisplatin doublet will be released in early 2015, since 445 patients have been included by November 2013.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : mésothéliome pleural malin, amiante, BAP1, NF2, pleuroscopie, pémétrexed

Key words : malignant pleural mesothélioma, asbestosis, BAP1, NF2, thoracoscopy, pemetrexed


Plan


© 2013  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 100 - N° 12

P. 1283-1293 - décembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les sarcomes, exemple d'une organisation en réseau des pathologistes
  • Agnes Neuville, Jean-Michel Coindre, pour le Groupe sarcomes français
| Article suivant Article suivant
  • Médecine personnalisée et cancer du sein : médecine anticipatoire, évaluation pronostique et ciblage thérapeutique
  • Anthony Gonçalves, Jessica Moretta, François Eisinger, François Bertucci

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.