Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le traitement du cancer du testicule - 23/03/15

Doi : 10.1684/bdc.2013.1863 
Jean-Pierre Droz , 1, a , Helen Boyle 1, a, Stéphane Culine 2, a, Karim Fizazi 3, a, Aude Fléchon 1, a, Christophe Massard 3, a
1 Université Claude-Bernard - Lyon-I, centre Léon-Bérard, département d’oncologie médicale, 28, rue Laënnec, 69008 Lyon, France 
2 Hôpital Saint-Louis, service d’oncologie médicale, 1, avenue Claude-Vellefaux, 75010 Paris, France 
3 Gustave-Roussy Cancer Campus, département de médecine oncologique, 114, rue édouard-Vaillant, 94800 Villejuif, France 

*Tirés à part :

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les tumeurs du testicule sont les cancers les plus fréquents de l’homme jeune. Depuis les années 1970, les tumeurs germinales métastatiques sont devenues le paradigme des cancers curables par l’utilisation de la chimiothérapie par cisplatine et la chirurgie des masses résiduelles. Le pronostic des patients est défini par la classification internationale IGCCCG et permet d’adapter le traitement de chimiothérapie. Malgré ces traitements, 20 % des patients rechutent et nécessitent un traitement de seconde ligne (avec intensification et autogreffe ou chimiothérapie standard). Pour les patients atteints d’un cancer du testicule de stade I, il existe plusieurs options : traitements adjuvants, une chirurgie ou la surveillance. Ces 30 dernières années ont ainsi permis grâce aux études cliniques et à une collaboration internationale de mieux définir un consensus pour la prise en charge de ces patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Germ-cell tumours (GCTs) are the most common type of cancer in young men. Since the late 1970s, disseminated GCT have been a paradigm for curable metastatic cancer and metastatic GCTs are highly curable with cisplatin-based chemotherapy followed by surgical resection of residual masses. Patients’ prognosis is currently assessed using the International Germ-Cell Consensus Classification (IGCCC) and used to adapt the burden of chemotherapy. Approximately 20% of patients still do not achieve cure after first-line cisplatin-based chemotherapy, and need salvage chemotherapy (high dose or standard dose chemotherapy). Clinical stage I testicular cancer is the most common presentation and different strategies are proposed: adjuvant therapies, surgery or surveillance. During the last three decades, clinical trials and strong international collaborations lead to the development of a consensus in the management of GCTs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : cancer du testicule, tumeurs germinales, cisplatine, masses résiduelles

Key words : testicular cancer, germ-cell tumor, cisplatin, residual masses


Plan


© 2013  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 100 - N° 12

P. 1319-1332 - décembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cancer du sein et creux axillaire: état de l'art et perspectives
  • Gilles Houvenaeghel, Monique Cohen, Elisabeth Chereau Ewald, Marie Bannier, Max Buttarelli, Camille Jauffret, Éric Lambaudie
| Article suivant Article suivant
  • Le problème des faibles doses en radiothérapie : quel risque de carcinogenèse radio-induite ?
  • Cyrus Chargari, Jean-Marc Cosset

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.