Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cancer du sein triple-négatif : caractéristiques histocliniques et moléculaires, prise en charge et perspectives thérapeutiques - 23/03/15

Doi : 10.1684/bdc.2013.1740 
Anthony Gonçalves 1, 3, , Renaud Sabatier 1, 3, Emmanuelle Charafe-Jauffret 2, 3, Marine Gilabert 1, 3, Magali Provansal 1, Carole Tarpin 1, Jean-Marc Extra 1, Patrice Viens 1, 3, François Bertucci 1, 3
1 Institut Paoli-Calmettes, oncologie médicale, 232, boulevard Sainte-Marguerite, 13009 Marseille, France 
2 Institut Paoli-Calmettes, biopathologie, 232, boulevard Sainte-Marguerite, 13009 Marseille, France 
3 Aix-Marseille université, centre de recherche en cancérologie de Marseille, Inserm U1068, CNRS U7258, 13009 Marseille, France 

*Tirés à part

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les cancers du sein triple-négatifs (CSTPN), définis par l’absence d’expression des récepteurs aux œstrogènes et à la progestérone, et l’absence de surexpression et d’amplification d’HER2, correspondent à environ 15 % des cancers du sein. Ces CSTPN sont souvent apparentés au sous-type basal et présentent des similarités avec les cancers développées sur mutation germinale de BRCA1. Leurs caractéristiques épidémiologiques et cliniques comprennent notamment un âge plus jeune au diagnostic, un risque de rechute plus élevé malgré une plus grande chimiosensibilité et une plus grande fréquence des métastases pulmonaires et cérébrales. La prise en charge systémique des CSTPN est basée sur les cytotoxiques conventionnels. Les tentatives de traitements ciblés utilisant des stratégies cytotoxiques spécifiques (tels que les sels de platine), l’inhibition de la poly(ADP-ribose) polymérase (PARP) ou du récepteur à l’EGF (EGFR) et les anti-angiogéniques ont donné des résultats contrastés, mais plutôt décevants. Des données récentes montrent que les CSTPN sont composés de plusieurs sous-types, qui pourraient nécessiter chacun un traitement spécifique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Triple-negative breast cancer (TNBC), as defined by the absence of estrogen and progesterone receptor expression, as well as the lack of HER2 overexpression/amplification, corresponds to 15% of breast cancer and represents an aggressive form of the disease. TNBC are frequently confounded with basal subtype in the molecular classification of breast cancer and also share some similarities with BRCA1-mutated tumors. Epidemiological and clinical characteristics are distinct from other subtypes, including a younger age at diagnosis, a higher risk of relapse in spite of increased chemosensitivity, and a higher incidence of lung and brain metastatic relapses. Conventional cytotoxics remain the mainstay of current systemic management but recent evaluation of more targeted therapeutics, including specific cytotoxics (such as the use of platinum salts), PARP and EGFR inhibition, and antiangiogenics have been performed, providing contrasted but rather disappointing results. Recent data indicate that TNBC represent a heterogeneous entity composed of multiple and distinct molecular subtypes, which should deserve specific targeted therapeutics.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : cancer du sein triple-négatif, basal, sous-types, PARP, platine, bévacizumab, EGFR

Key words : triple-negative breast cancer, basal, subtypes, PARP, platinum, bevacizumab, EGFR


Plan


© 2013  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 100 - N° 5

P. 453-464 - mai 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nouvelles avancées dans la prise en charge chirurgicale des métastases vertébrales symptomatiques
  • Fahed Zairi, Paulo Marinho, Mohamed Allaoui, Richard Assaker
| Article suivant Article suivant
  • Place des taxanes en adjuvant dans le traitement des cancers du sein sans envahissement ganglionnaire
  • Aymen Lagha, Nesrine Chraiet, Soumaya Labidi, Sarra Krimi, Mouna Ayadi, Joseph Gligorov, Hamouda Boussen, on behalf of AROME (Association of Radiotherapy and Oncology of the Mediterranean arEa; www.aromecancer.org)

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.