Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Hypertension artérielle pulmonaire idiopathique et états apparentés - 26/03/15

[11-037-D-10]  - Doi : 10.1016/S1166-4568(15)59544-2 
M. Canuet a,  : Praticien hospitalier, A. Chaouat b : Professeur des Universités, praticien hospitalier, E. Weitzenblum a : Professeur des Universités
a Service de pneumologie, centre de compétence de l'hypertension pulmonaire, Nouvel Hôpital civil, 1, place de l'Hôpital, 67098 Strasbourg cedex, France 
b Service de pneumologie, centre de compétence de l'hypertension pulmonaire, Hôpital de Brabois, allée du Morvan, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 16
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 5

Résumé

L'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une maladie rare, définie par une élévation de la pression artérielle pulmonaire moyenne à plus de 25 mmHg au repos, d'origine précapillaire. Ce diagnostic, hémodynamique, requiert la réalisation d'un cathétérisme cardiaque droit qui permet d'affirmer l'hypertension pulmonaire, son mécanisme et d'en estimer la sévérité. L'HTAP correspond au groupe 1 de la classification des hypertensions pulmonaires et regroupe différentes conditions parmi lesquelles on retrouve l'HTAP idiopathique, familiale ou associée à certaines conditions favorisantes comme l'hypertension portale, les cardiopathies congénitales, certaines connectivites et l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine, entre autres. L'HTAP correspond aux hypertensions pulmonaires dues principalement à une prolifération des cellules endothéliales et musculaires lisses vasculaires pulmonaires. L'HTAP peut ainsi bénéficier de traitements médicamenteux agissant essentiellement par leur effet antiprolifératif. Malgré les progrès thérapeutiques importants de ces dernières années, le pronostic de l'HTAP reste sombre et la transplantation pulmonaire ou cardiopulmonaire qui est proposée aux patients les plus sévères constitue à ce jour le seul traitement curatif.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : HTAP, Cathétérisme cardiaque droit, Test de marche de 6 minutes, Classe NYHA, Prostacycline, Inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5, Antagonistes des récepteurs de l'endothéline


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Insuffisance ventriculaire droite aiguë non embolique
  • E. Gayat, B. Lortat-Jacob, A. Mebazaa
| Article suivant Article suivant
  • Conduite à tenir devant une syncope
  • J.-J. Blanc

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.