Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La chirurgie après chimiothérapie d’induction : le cancer de l’estomac - 27/03/15

Doi : 10.1684/bdc.2010.1287 
Renaud Flamein, Olivier Antomarchi, Denis Pezet
 Service de chirurgie digestive et unité d’oncologie digestive, CHU Estaing, 1, place Lucie-Aubrac, 63003 Clermont-Ferrand Cedex 1, France 

*Tirés à part.

Résumé

La chimiothérapie périopératoire du cancer gastrique est validée par deux études de phase III. L’impact de la séquence préopératoire néoadjuvante est probablement majeur dans le bénéfice de ce traitement. Cette chimiothérapie augmente les résections R 0000 sans augmentation de la morbidité ni de la mortalité. Par ailleurs, elle diminue les récidives locales et à distance améliorant ainsi la survie sans récidive et la survie globale. Les molécules utilisées sont le 5-FU ou ses prodrogues orales, les sels de platine (cisplatine ou oxalyplatine) et les anthracyclines. La chimiothérapie périopératoire doit ainsi être proposée à tous les malades supposés atteints d’un adénocarcinome gastrique classé T 0015 ou N+. Cette condition impose un bilan préopératoire rigoureux comportant une tomodensitométrie thoraco-abdominale et pour tout malade non métastatique sur cette tomodensitométrie une écho-endoscopie avec possibilité de biopsies. Pour les malades n’ayant pas reçu de chimiothérapie préopératoire, les réunions de concertations pluridisciplinaires ont le choix entre une chimiothérapie adjuvante à base de 5-FU validée par une méta-analyse ou une radiochimothérapie postopératoire dont le bénéfice est validée dans cette situation par une étude de phase III.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Perioperative chemotherapy for gastric cancer is validated by two phase III studies. The impact of the preoperative neoadjuvant sequence is probably major in the benefit of this treatment. This chemotherapy increases the R 0000 resection without increasing either morbidity or mortality. Furthermore, it reduces local and systemic recurrence improving disease-free survival and overall survival. The drugs used are 5-FU or its oral prodrugs, platinum salts (cisplatin or oxaliplatin) and anthracyclines. The perioperative chemotherapy must be proposed to all patients with a T 0015 or N+ gastric adenocarcinoma. This requirement imposes a rigorous preoperative evaluation including thoraco-abdominal computed tomography and for all non-metastatic patients an echo-endoscopy with biopsies. For patients not receiving preoperative chemotherapy, multidisciplinary consultations have the choice between an adjuvant chemotherapy based on 5-FU validated by a meta-analysis or a postoperative radio-chemotherapy whose application is validated by this phase III study.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : adénocarcinome gastrique, chimiothérapie périopératoire, chimiothérapie néoaadjuvante, bilan préthérapeutique

Key words : gastric adenocarcinoma, perioperative chemotherapy, néoadjuvant chemotherapy, pretherapeutics evaluation


Plan


© 2011  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 98 - N° 1

P. 31-35 - janvier 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Réponse tumorale complète des cancers du rectum après traitement néoadjuvant : faut-il opérer ? Point de vue du chirurgien
  • Philippe Rouanet
| Article suivant Article suivant
  • Place de la chirurgie d’intervalle dans le traitement du cancer avancé de l’ovaire
  • Isabelle Jaffré, Virginie Bordes, Magali Dejode, François Dravet, Jean-Sébastien Frénel, Dominique Berton-Rigaud, Jean-Marc Classe

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.