Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Déshydratation aiguë du nourrisson par gastroentérite - 08/04/15

[25-140-H-10]  - Doi : 10.1016/S1959-5182(15)65326-0 
P. Hubert
 Service de réanimation et de surveillance continue pédiatriques, Hôpital universitaire Necker-Enfants Malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 6

Résumé

Le nourrisson de moins de 1 an et surtout de moins de 6 mois est à haut risque de déshydratation, dont la première cause est une gastroentérite aiguë, majoritairement d'origine virale. La prise en charge d'une déshydratation par gastroentérite comporte deux volets : la correction de celle-ci et le rétablissement rapide d'une perfusion tissulaire normale ; le maintien des besoins hydriques et nutritionnels, afin de limiter au maximum de déficit énergétique. L'évaluation de la sévérité de la déshydratation est l'élément-clé qui va guider la thérapeutique. La perte de poids, exprimée en pourcentage du poids corporel avant l'épisode de déshydratation, constitue la méthode de référence, mais elle est souvent difficile ou impossible à obtenir. Aussi, les signes cliniques tels que l'altération de l'aspect général, l'allongement du temps de recoloration cutanée, la constatation d'un pli cutané persistant, des yeux creux, une sécheresse des muqueuses, une absence de larmes, sont les principaux éléments qui permettent d'apprécier la sévérité de la déshydratation. Le traitement repose sur la correction rapide du déficit du secteur extracellulaire. Une expansion volémique par 20 ml/kg d'un soluté isotonique administré par voie intraveineuse ou intraosseuse peut être nécessaire à la phase initiale dans les cas les plus sévères (déshydratation > 10 %). Dans tous les autres cas, la réhydratation par voie orale visant à corriger le déficit hydrique en 4 à 6 heures est la technique de choix, qui est démontrée efficace, sûre et rapide. Elle utilise des solutés de réhydratation adaptés qui répondent à des critères spécifiques. Leur utilisation précoce constitue la prévention la plus efficace des formes graves. L'allaitement au sein ne doit pas être interrompu et l'alimentation artificielle doit être reprise 4 à 6 heures après le début de la réhydratation. La vaccination contre les rotavirus avant l'âge de 6 mois est fortement recommandée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Nourrisson, Déshydratation, Gastroentérite, Solutés de réhydratation orale


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Malaises et mort inattendue du nourrisson
  • J. Naud
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome néphrotique
  • G. Deschênes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.