S'abonner

Mémoire de spécialité en anesthésie-réanimation : une enquête auprès des internes d’Île-de-France - 14/04/15

Doi : 10.1016/j.anrea.2014.11.008 
Marie-Pierre Bonnet 1, 2, , Diane Zlotnik 1, Charles-Marc Samama 1, Pascal Alfonsi 1
1 Université Paris Descartes, Assistance publique–hôpitaux de Paris, hôpitaux universitaires Paris Centre, hôpital Cochin, service d’anesthésie-réanimation, 75014 Paris, France 
2 Université Paris Descartes, centre de recherche épidémiologie et statistique, Sorbonne Paris Cité, DHU risques et grossesse, Inserm UMR 1153, équipe de recherche en épidémiologie obstétricale, périnatale et pédiatrique (EPOPé), 75014 Paris, France 

Marie-Pierre Bonnet, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, hôpitaux universitaires Paris Centre, hôpital Cochin, service d’anesthésie-réanimation, Inserm UMR 1153, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Étudier les fondements du mémoire de spécialité d’anesthésie-réanimation, les difficultés dans sa réalisation et les moyens de les surmonter.

Type d’étude

Enquête prospective en population.

Population

Internes d’anesthésie-réanimation d’Île-de-France de deuxième, troisième et quatrième années (n=186, mars–avril 2013).

Méthode

Enquête auprès des internes par questionnaire anonyme sur leur opinion vis-à-vis du mémoire, leur satisfaction, leurs attentes concernant le sujet, son choix, l’encadrement et les formations complémentaires, leur opinion sur des propositions d’amélioration.

Résultats

Exhaustivité des réponses : 79 %. Lors de l’enquête, 52 % des répondeurs avaient un sujet. La moitié considérait que ce travail avait un intérêt pour leur formation et leur pratique quotidienne, 63 % pensaient qu’il représentait un enrichissement personnel et 90 % comptaient en tirer une satisfaction personnelle. La quasi-totalité des internes souhaitait que le sujet corresponde à leur centre d’intérêt, mais la moitié pensait que ce n’était pas à eux de le proposer. L’implication à chaque étape de la recherche était très variable d’un étudiant à l’autre. Pour les internes sans sujet, l’absence d’encadrant était la première raison évoquée. Plus de 70 % des internes étaient d’accord avec les propositions de formations complémentaires, à l’exception d’une date limite pour le choix du sujet. Les propositions de mise en contact avec des encadrants et de formations complémentaires étaient les plus souvent sollicitées.

Conclusion

Le mémoire de DES représente un travail valorisé auprès des internes. L’amélioration de l’encadrement et des formations théoriques complémentaires pourrait augmenter les compétences des internes à réaliser cette recherche.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

To study the basis of the final year dissertation for anesthesia and intensive care certification, difficulties encountered during its performance, and means to resolve them.

Study design

Prospective population survey.

Population

Anesthesia and intensive care residents from Île-de-France (second, third and fourth years of residency; n=186, March–April 2013).

Methods

Resident survey with anonym questionnaire on their opinion regarding the final year dissertation, their satisfaction, their expectation about the subject, its choice, the supervision, the complementary formation offered, and their opinion on propositions for improvement.

Results

Exhaustivity: 79 %. At the time of the survey, 52 % of the residents had a subject. Half of them considered that this work was interesting for their own formation and everyday practice, 63 % thought that it was a self-enrichment, 90 % counted on having personal satisfaction in doing it. Most of the residents expected that the subject would be in accordance with their own interest, but half thought it has to be proposed by the supervisor. Resident implication at each step of the research was very different from one to another. Lack of a supervisor was the first reason for not having a subject yet. More than 70 % of the residents agreed with the propositions of complementary formation, excepting deadline for the subject choice. Propositions of being in touch with supervisors and complementary formations were the most solicited.

Conclusions

Final year dissertation is a valuable work for the residents. Improvement in supervision and theoretical formations would increase residents’ performance in doing it.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pédagogie, Interne, Mémoire, Recherche, Formation

Keywords : Pedagogy, Resident, Final year dissertation, Research, Formation


Plan


© 2015  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 1 - N° 2

P. 142-149 - avril 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Qualité du dossier de consultation préanesthésie au sein d’une unité d’anesthésie ayant recours à l’intérim médical
  • Gilles Arpajou, Nicolas Byet, Jean Christophe Barat, Thomas Clavier, Jean Philippe Rigaud, Bertrand Dureuil
| Article suivant Article suivant
  • Recherche sur « réanimation et personnes âgées » en France : revue de la littérature et perspectives
  • Thomas Fassier, Gaël Bourdin, Brigitte Comte, Cyrille Colin, Vincent Piriou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.