Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Stratégies et techniques de biopsie pour suspicion de tumeurs des os - 15/04/15

[31-480-B-10]  - Doi : 10.1016/S1879-8551(15)71673-8 
P. Anract a, b, , F. Larousserie b, c, A. Feydy b, d, A. Babinet a, b, D. Biau a, b
a Service de chirurgie orthopédique et oncologique de l'appareil locomoteur, Hôpital Cochin, AP-HP, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 
b Université Paris Descartes, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 
c Service d'anatomie pathologique, Hôpital Cochin, AP-HP, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 
d Service de radiologie ostéoarticulaire, Hôpital Cochin, AP-HP, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 20
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La biopsie d'une tumeur osseuse est un acte qui doit être réfléchi, planifié après un examen clinique soigneux et un bilan d'imagerie complet. Le diagnostic d'une lésion osseuse (tumeur, dysplasie, pseudotumeur) repose sur les résultats de l'examen d'anatomie pathologique, confronté obligatoirement aux données de l'examen clinique et de l'imagerie. Toute discordance doit faire discuter à nouveau le dossier en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) et refaire la biopsie si cela se révèle nécessaire. La biopsie constitue la première étape du traitement d'une tumeur osseuse et elle est, dans la majorité des cas, indispensable avant de débuter le traitement. Lorsqu'une tumeur maligne est suspectée, l'indication de la biopsie, le siège, la technique et le conditionnement des prélèvements doivent donc être discutés avec le radiologue, l'anatomopathologiste et le chirurgien dans le cadre d'une RCP dans un centre de référence pour la prise en charge des sarcomes osseux labélisé par l'Institut national du cancer (INCa). Cette biopsie doit être réalisée dans la semaine qui suit le début de la prise en charge par le chirurgien qui va prendre en charge le patient pour la résection de la tumeur. Les biopsies chirurgicales et percutanées ont des avantages et des inconvénients, et donc des indications particulières souvent complémentaires. Pour ces tumeurs osseuses, la biopsie chirurgicale est souvent privilégiée pour obtenir suffisamment de matériel pour le pathologiste. Chaque fois que le diagnostic de tumeur maligne osseuse primitive est suspecté, il convient de se placer dans cette situation pour que la biopsie ne compromette pas les chances de réaliser une résection chirurgicale conservatrice. La biopsie répond à des règles précises et les voies d'abord dépendent de la localisation et du type de tumeur suspecté. La cicatrice de biopsie doit être excisée en monobloc avec la tumeur lors de la résection.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Biopsie, Tumeur osseuse, Sarcome, Résection tumorale, Ostéosarcome, Chondrosarcome, Sarcome d'Ewing


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Tumeurs et pseudotumeurs osseuses : approche diagnostique
  • V. Bousson, D. Petrover, B. Hamzé, C. Parlier-Cuau, V. Chicheportiche, M. Wybier, J.-D. Laredo
| Article suivant Article suivant
  • Lésions pseudotumorales osseuses
  • J.-C. Mattei, A. Rochwerger, P. Souteyrand, C. Bouvier, C. Chagnaud, G. Curvale

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.