Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Hypersomnie et insomnie chez l'adulte - 20/04/15

[60-565-B-20]  - Doi : 10.1016/S1877-7848(15)71803-4 
C. Hausser-Hauw
 Unité EEG-EMG, Service de neurologie, Hôpital Foch, 40, rue Worth, 92151 Suresnes, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Une plainte de somnolence diurne excessive conduit à un bilan stéréotypé. Le diagnostic est orienté par l'histoire. Les examens du sommeil identifient un syndrome d'apnées du sommeil, une augmentation de la résistance des voies aériennes supérieures, des mouvements périodiques des membres inférieurs, une narcolepsie ou une autre maladie propre du sommeil. Dans d'autres cas, ils montrent une fragmentation importante du sommeil dont il faut trouver la cause. Le traitement est lui aussi bien codifié : ventilation positive continue, orthèse d'avancée mandibulaire et intervention chirurgicale pour le syndrome d'apnées du sommeil ; agonistes dopaminergiques pour les mouvements périodiques des membres ; stimulants de la vigilance pour les hypersomnies. Face à une insomnie, le médecin doit avant tout s'assurer de l'absence de maladie neurologique, médicale ou psychiatrique sous-jacente et d'abus médicamenteux. Il n'existe pas de standardisation du traitement, mais il est important de traiter une insomnie chronique qui est responsable de perturbations cognitives, psychiques et physiques. Lorsque l'insomnie est due à un syndrome des jambes sans repos, le traitement initial fait appel aux agonistes dopaminergiques. Les décalages de phase qui miment souvent une insomnie sont dus à une modification des gênes de l'horloge, aux emplois postés, au jet-lag ou à la cécité. Les traitements actuels sont la mélatonine, la photothérapie et les stimulants de la vigilance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Insomnie, Somnolence diurne, SAOS, SARVAS, MPMI, SJSR, Narcolepsie


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Diarrhée chronique
  • A. Pariente
| Article suivant Article suivant
  • Sommeil et pratique infirmière
  • B. Pin, N. Limousin-Champfailly

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.