Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Syncope du sujet âgé - 22/04/15

[60-350-V-10]  - Doi : 10.1016/S1877-7848(15)71802-2 
F. Puisieux  : Professeur des Universités, praticien hospitalier
 Clinique de gérontologie, Hôpital gériatrique Les Bateliers, CHRU de Lille, 23, rue des Bateliers, 59037 Lille cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Le terme de malaise, quoique d'usage très répandu, n'a pas de signification médicale précise. Derrière ce terme, sont rassemblées des manifestations cliniques de nature, de cause et de pronostic divers. La syncope est définie comme une perte de connaissance, brève et spontanément résolutive. Elle est secondaire à une baisse transitoire du débit sanguin cérébral global. L'incidence des syncopes augmente avec l'âge. Les modifications physiologiques liées à l'âge associées à la prévalence élevée des maladies chroniques et à la fréquente polymédication expliquent la plus grande susceptibilité du sujet âgé aux syncopes. Les causes cardiaques, vasculaires réflexes, les hypotensions orthostatique et postprandiale et le syndrome du sinus carotidien sont les principales étiologies. Chez la personne âgée, la syncope peut résulter de plusieurs causes associées. Le diagnostic d'une perte de connaissance repose en premier lieu sur un interrogatoire précis et structuré du patient et de l'entourage et sur l'examen physique incluant la recherche d'une hypotension orthostatique et un électrocardiogramme 12 dérivations. Après cette étape initiale, un massage sinocarotidien doit être réalisé, sauf contre-indication. En l'absence de diagnostic, il est très important de différencier les patients ayant une cardiopathie avérée ou suspectée des autres patients, car le pronostic est déterminé par la pathologie cardiaque sous-jacente. Chez les premiers, des investigations cardiaques sont nécessaires (incluant une échocardiographie, un Holter-électrocardiogramme [ECG] et, éventuellement, d'autres examens plus ou moins invasifs). En l'absence de maladie cardiaque, le tilt test constitue l'étape suivante. Le traitement dépend de l'étiologie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Syncope, Malaise, Perte de connaissance, Hypotension orthostatique, Syndrome du sinus carotidien


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • La personne âgée
| Article suivant Article suivant
  • Troubles de la marche
  • L. Defebvre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.