Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Représentations et ressentis des médecins généralistes sur les normes de pratiques médicales auxquelles ils sont confrontés - 23/04/15

General practitioners’ representations and perceptions about the medical practice standards they are facing

Doi : 10.1016/j.lpm.2014.09.018 
Alain Jami 1, Samir Saidj 1, Irène François-Purssell 2, Olivier Saint-Lary 1,
1 Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, UFR des sciences de la santé Simone-Veil, département de médecine générale, 78180 Montigny-Le-Bretonneux, France 
2 Université Paris Descartes, département de médecine légale, 75006 Paris, France 

Olivier Saint-Lary, Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, UFR des sciences de la santé Simone-Veil, département de médecine générale, 2, avenue de la Source de la Bièvre, 78180 Montigny-Le-Bretonneux, France.

Résumé

Contexte

Depuis le début des années 1990, les institutions sanitaires, dont l’Assurance maladie, incitent les médecins à se conformer à des référentiels de bonne pratique consacrant ces derniers en normes de pratiques médicales. L’objectif de ce travail était d’explorer les représentations et ressentis des médecins généralistes sur les normes de pratiques médicales dans un contexte général de normalisation.

Méthodes

Entretiens qualitatifs individuels semi-dirigés auprès de 16 médecins généralistes d’Île-de-France.

Résultats

L’analyse thématique de 16 entretiens a mis en évidence que les médecins avaient l’impression d’être confrontés à de multiples normes de pratiques médicales provenant de diverses sources. Ils ont dit considérer ces normes comme des repères indicatifs et non comme des impératifs auxquels ils devaient se conformer. Une normalisation stricte des pratiques ne leur semblait pas compatible avec leur profession étant donné le caractère singulier et complexe de chaque situation et de la nécessaire prise en charge globale de leurs patients. Ils ont opposé des arguments éthiques à toute normalisation insistante. Des normes obligatoires leur ont semblé néfastes pour la qualité des soins. Les médecins ont dit mieux accepter les normes scientifiques que les normes de l’Assurance maladie qui leur ont semblé orientées par des considérations économiques. Ils ont dit également ressentir une pression normative importante provenant de l’Assurance maladie.

Discussion

Les médecins généralistes avaient repéré un renforcement des normes encadrant leurs pratiques. Ils n’étaient pas opposés au fait qu’elles puissent être des repères indicatifs à condition qu’ils soient non impératifs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Since the early 1990s, national health institutions including the national health insurance increase the incentives for physicians to comply with standards of good practice dedicating these standards in medical practices. The objective of this study was to explore GP's on standards of medical practice in a context of standardization.

Method

Individual semi-structured qualitative interviews with 16 GPs in Île-de-France.

Results

Thematic analysis of 16 interviews has highlighted that doctors had the impression of being confronted with multiple medical practice guidelines from various sources. They said they consider these standards as indicative benchmarks and not as imperatives to comply. Strict standardization of practices did not seem compatible with their profession given the singular and complex nature of each situation and the necessary comprehensive care to their patients. They opposed ethical arguments insistent standardization. Mandatory standards appeared detrimental to their quality of care. Doctors have said it better accept scientific guidelines than standards of health insurance that seemed directed to them by economic considerations. They said also to experience a significant normative pressure from health insurance.

Discussion

GPs had spotted increasing standards governing their practices. They were not opposed to the fact that they may be indicative targets provided they are not mandatory.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 4P1

P. e92-e99 - avril 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévalences des troubles anxieux, de l’humeur et de la souffrance au travail des internes de médecine
  • Margaux Kerrien, Richard Pougnet, Ronan Garlantézec, Laurence Pougnet, Mickaël Le Galudec, Brice Loddé, Jean-Dominique Dewitte
| Article suivant Article suivant
  • Nouveaux produits de synthèse : revue des données actuelles
  • Laurent Karila, Bruno Megarbane, Lucie Chevillard, Nadia Benturquia, Jean-Louis Laplanche, Michel Lejoyeux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.