Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tentative de suicide à l’If par ingestion de gélules artisanales prise en charge par ECMO - 07/05/15

Doi : 10.1016/j.toxac.2015.03.041 
J.-C. Gallart 1, , L. Moulie 2, T. Hamon 2, O. Guilbert 1, C.-H. Houze-Cerfon 2, E. Grunenwald 3, C. Delmas 4, P. Cougot 5, B. Marcheix 3, Y. Gaillard 6, N. Franchitto 1
1 Centre antipoison et de toxicovigilance, CHU de Toulouse, Toulouse, France 
2 Pôle de médecine d’urgences, CHU de Toulouse, Toulouse, France 
3 Fédération de chirurgie cardiaque et thoracique, CHU de Toulouse, Toulouse, France 
4 Pôle cardiovasculaire et métabolique, CHU de Toulouse, Toulouse, France 
5 Pôle anesthésie et réanimation, CHU de Toulouse, Toulouse, France 
6 Laboratoire LAT LUMTOX, La Voulte sur Rhône 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les intoxications par les plantes résultent le plus souvent d’un défaut de perception du risque (enfant, adultes aux troubles cognitifs) ou encore d’une confusion avec une espèce comestible. Nous rapportons ici le cas rare d’une intoxication volontaire à but suicidaire avec des baies d’if.

Cas clinique

Une mère appelle le Samu pour son fils de 28ans. Il présente des vomissements importants et elle le soupçonne d’avoir ingéré des médicaments (antécédent d’intoxication médicamenteuse volontaire). En fait, le jeune homme révèle avoir ingéré, 6heures auparavant, 40 gélules de baies d’If fabriquées artisanalement. Le médecin du SMUR sur place retrouve un patient conscient, nauséeux avec une TA à 92/33. Son électrocardiogramme (ECG) retrouve une bradycardie à 42bpm et un élargissement des QRS, témoin d’un effet stabilisant de membrane. Au domicile, un remplissage et l’administration d’une solution de bicarbonates à 4,2 % sont réalisés. Le patient est alors rapidement orienté vers le déchoquage du centre hospitalier de référence en cardiologie. Au cours du transport, le patient est victime d’un épisode de tachycardie ventriculaire mal toléré qui est réduit par choc électrique externe associée à de l’amiodarone en perfusion continue. À l’arrivée, l’ECG retrouve la persistance de l’élargissement des QRS. La prise en charge est alors complétée par l’administration d’isoprénaline et le renouvellement de l’administration de bicarbonate à 4,2 %. Devant l’absence d’amélioration rapide, la décision de la mise en place d’une circulation extracorporelle (ECMO) est décidée en complément d’une épuration extrarénale. L’évolution sera alors marquée par une régression progressive des troubles conductifs intraventriculaires jusqu’à normalisation des QRS. Le patient est orienté vers la psychiatrie après 8jours d’hospitalisation en réanimation.

Méthodes

Les dosages spécifiques des taxines sont réalisés sur les contenus des gélules, des prélèvements sanguins et urinaires à j0 et à j2 par LC-MS/MS.

Résultats

Les résultats sont présentés dans le Tableau 1.

Discussion et conclusion

L’analyse du contenu des gélules a confirmé l’origine de l’intoxication. Les cinétiques de diminution des taux sériques de taxine et d’augmentation des concentrations urinaires ont confirmé l’élimination urinaire. Ce suivi analytique a certainement permis d’optimiser la prise en charge spécialisée de cette intoxication rare.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 2S

P. S33 - juin 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quand l’omelette aux champignons conduit à l’insuffisance rénale terminale : à propos de deux histoires…
  • C. Bruneau, A. Landreau, M. Bretaudeau-Deguigne, E. Leclere, Y. Gaillard, G. Le Roux
| Article suivant Article suivant
  • Suicide médicamenteux par médicaments anesthésiques en milieu hospitalier
  • F. Aknouche, E. Guibert, A. Tessier, P. Kintz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.