Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Suicide médicamenteux par médicaments anesthésiques en milieu hospitalier - 07/05/15

Doi : 10.1016/j.toxac.2015.03.042 
F. Aknouche 1, , E. Guibert 1, A. Tessier 1, P. Kintz 2
1 Bio6Med, Antibes 
2 X-Pertise, Mittelhausbergen 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Mettre en évidence les molécules impliquées dans le suicide d’une infirmière en tenant compte des spécificités du milieu médical.

Méthodes

Mlle P., infirmière, est retrouvée décédée. Compte tenu de sa profession et son accès à diverses substances contrôlées, une stratégie complète de recherche des agents médicamenteux utilisés en anesthésie a été mise en place. Un screening toxicologique large a été effectué par chromatographie en phase liquide sur une colonne C18 ACQUITY HSS après extraction en milieu alcalin par un mélange dichlorométhane/isopropanol/n-heptane (25:10:65, v/v/v) et détection par un spectromètre de masse de type triple quadrupole (UPLC-QuattroMicro WATERS). La recherche et le dosage du propofol a été effectué après introduction en mode headspace, suivie d’une séparation sur colonne DB-WAX (30m×0,25mm) et une détection par spectrométrie de masse sur un ensemble Thermo FocusGC+DSQII. Après un criblage initial des curares par LC-MS/MS (extraction par appariement d’ions), la laudanosine a été simultanément identifiée par LC-DAD sur une colonne en phase inverse Symmetry® C8 et dosée par chromatographie en phase gazeuse Agilent couplée à la spectrométrie de masse après séparation sur une colonne capillaire HP5MS de 30m.

Résultats

Les investigations médico-judiciaires pratiquées sur le sang périphérique post-mortem de la victime ont montré la présence concomitante de midazolam à la concentration de 32,8μg/mL, d’amiodarone à la concentration de 238μg/mL, de propofol à la concentration de 223μg/mL, et enfin de laudanosine (une des formes circulantes de l’atracurium ou du cisatracurium) à la concentration de 915ng/mL. La recherche de stupéfiants et d’alcool éthylique s’est avérée négative.

Conclusion

Les concentrations des molécules retrouvées dans le sang de Melle P. se situent largement au-dessus des domaines de concentrations thérapeutiques usuelles. Chaque concentration est potentiellement létale. Cette intoxication pluri-médicamenteuse a pu provoquer un coma compliqué d’une détresse respiratoire et d’un collapsus cardiovasculaire (hypotension, choc cardiogénique) aboutissant au décès de Mlle P. La discussion médico-judiciaire portera sur les spécificités des molécules utilisées en anesthésiologie et en service d’urgence, sur leur disponibilité, sur leur réglementation et enfin sur leur mode de consommation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 2S

P. S33-S34 - juin 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tentative de suicide à l’If par ingestion de gélules artisanales prise en charge par ECMO
  • J.-C. Gallart, L. Moulie, T. Hamon, O. Guilbert, C.-H. Houze-Cerfon, E. Grunenwald, C. Delmas, P. Cougot, B. Marcheix, Y. Gaillard, N. Franchitto
| Article suivant Article suivant
  • Mise au point du dosage d’ajmaline, de yohimbine et de réserpine par CL-HR-SM : application à un cas d’intoxication mortelle
  • T. Gicquel, C. Hugbart, S. Lepage, F. Le Devehat, A. Baert, R. Bouvet, I. Morel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.