Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Durée de détection des tests salivaires chez des consommateurs chroniques et occasionnels après administration de 10 ou 30 mg de THC fumé vs placebo : résultats préliminaires de l’étude Vigicann - 07/05/15

Doi : 10.1016/j.toxac.2015.03.047 
J.-C. Alvarez 1, , I.-A. Larabi 1, M. Ribot 1, C. Mayer 1, A. Knapp 1, M.-A. Quera-Salva 2, S. Hartley 2
1 Pharmacologie/toxicologie, France 
2 Unité du Sommeil, CHU Garches, université Versailles, Saint-Quentin-en-Yvelines, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Il n’existe pas d’étude évaluant la durée de détection du THC par des kits salivaires actuellement utilisés par les forces de l’ordre françaises (Drugwipe 5S®) parallèlement aux concentrations sanguines en fonction de la dose et du type de consommateurs.

Méthodes

Nous avons mené une étude pilote en crossover, randomisée, en double insu, utilisant une dose faible de 10mg de THC et une dose moyenne de 30mg de THC fumé versus placebo au cours de trois périodes séparées par une période de washout d’une semaine. Deux groupes répondant à des critères d’inclusion et d’exclusion stricts ont été sélectionnés après consentement écrit : 15 consommateurs occasionnels (1 à 2 joints/semaine) et 15 consommateurs chroniques (1 à 2 joints/jour). Ce critère déclaratif a été validé par un dosage capillaire de THC, CBN et CBD. Avant chaque période, chaque volontaire a subit un dépistage salivaire de stupéfiants (opiacés, cannabis, cocaïne, amphétamines) obligatoirement négatif. Un prélèvement sanguin pour dosage du THC, du 11-OH-THC et du THC-COOH a été réalisé (T0). Chaque volontaire a ensuite consommé son joint de la manière suivante : une bouffée de 2 secondes toutes les 40 secondes (chronométré), avec un total de 15 bouffées. Le THC restant dans chaque mégot a été quantifié afin de déterminer la dose réelle de THC absorbée. Un dosage du CO alvéolaire avant et 30minutes après le joint a été effectué afin de caractériser l’importance avec laquelle le volontaire a « tiré » sur le joint. Un prélèvement de sang a eu lieu 5minutes après la fin de l’administration, puis à 15min, 30min, 1h, 2h, 4h, 6h, 8h, 10h, 12h et 24h. Un test salivaire a également été effectué jusqu’au temps 6h systématiquement, puis arrêté dès que deux tests successifs se sont avérés négatifs. Un dernier test a été réalisé à 24h, juste avant la sortie.

Résultats

À ce jour, les 15 occasionnels ont terminé leurs 3 périodes contre 10 chez les chroniques, 4 ayant réalisé 1 ou 2 périodes. Quatre cent quatorze tests salivaires ont ainsi été réalisés chez les occasionnels durant les 45 périodes, 323 tests chez les chroniques durant 36 périodes. Deux faux négatifs ont été observés chez des fumeurs occasionnels avec la faible dose. Quatre faux positifs à 5min après administration du placebo ont été recensés chez les occasionnels, alors qu’ils sont plus nombreux chez les chroniques, pouvant aller jusqu’à 6h après la prise de placebo. Deux volontaires chroniques redeviennent positifs 24h après la prise du joint sans avoir re-consommé. La durée de positivité des tests n’est pas significativement différente après administration de la faible ou forte dose, ni entre consommateur occasionnels ou chroniques. Elle est très variable, comprise entre 15min (observé chez 3 fumeurs occasionnels après absorption de la faible dose) et 8h après la fin du joint, excepté pour un volontaire chronique qui est resté positif durant 12h après administration de la forte dose. Aucune relation avec la concentration sanguine ne peut être établie. Des tests sont positifs avec une concentration sanguine de THC<0,1ng/mL chez des occasionnels alors qu’ils peuvent être négatifs avec des concentrations>5ng/mL chez des chroniques.

Conclusion

Aucune différence n’est observée entre fumeurs chroniques et occasionnels dans les conditions normales d’utilisation par la police ou gendarmerie, et ce qu’elle que soit la dose absorbée. Cette durée de positivité est comprise entre 15min et 12h en fonction des sujets. Aucune relation ne peut être mise en évidence avec la concentration sanguine.

Cette étude a été financée par un Projet Hospitalier de Recherche Clinique no AOR12144.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 2S

P. S36-S37 - juin 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Recherche et/ou dosage simultané en 10 minutes des cannabinoïdes, des opiacés/opioïdes, des dérivés amphétaminiques et de la cocaïne et ses métabolites, dans le sang total par UPLC-MS/MS
  • J.-F. Wiart, V. Clin, C. Richeval, L. Humbert, A. Garat, J.-M. Gaulier, D. Allorge
| Article suivant Article suivant
  • Difficultés et écueils lors du développement d’une méthode de dosage des stupéfiants dans la salive
  • S. Salle, A. Fontova, O. Roussel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.