Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’hypnose peut-elle être un adjuvant à la rééducation des dystonies de fonction et des amputations de la main ? - 19/05/15

Doi : 10.1016/j.kine.2015.03.011 
Jean-Noël Theron 1
 Centre de rééducation de la main, 83, boulevard Sakakini, 13005 Marseille, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Malgré sa réputation de spécialité pointue et aux confins de la kinésithérapie, la rééducation de la main emprunte quotidiennement des techniques, des astuces, des recettes, aux autres disciplines pour mieux prendre en charge les patients. Les kinésithérapeutes de la main réalisent ainsi quotidiennement, par exemple, des orthèses sur mesure. Durant les dix dernières années, la rééducation de la main a fait des progrès fulgurants dans des domaines comme la prise en charge rapide des plaies tendineuses (rééducation postopératoire active protégée immédiate), des algodystrophies (mobilisations analytiques douces pour le maintien des amplitudes articulaires) ou des instabilités du carpe (travail proprioceptif en chaîne ouverte). En revanche, face aux problèmes de dystonie de fonction (« crampe du musicien » ou de « l’écrivain ») ou face aux douleurs de désafférentation (syndrome du « membre fantôme »), l’équipe de rééducation de la main reste souvent désarmée ou, tout au moins, très lentement efficace et de manière coûteuse (2ans en moyenne, à raison d’une séance hebdomadaire), avec un résultat aléatoire puisque peu de patients ont l’endurance nécessaire à un tel plan de soins. Nous avons donc dû chercher ailleurs pour aider nos patients. L’hypnose est l’une des pistes les plus prometteuses explorées ces dernières années contre ces deux pathologies redoutables, avec des résultats très encourageants pour les patients dystoniques, et plus mitigés, il est vrai, chez les amputés.

Niveau de preuve

NA.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Despite its reputation as a hyperspecialty, almost distinct from physiotherapy as such, hand rehabilitation routinely borrows techniques, tricks and recipes from other disciplines to enhance patient management. For example, hand physiotherapists manufacture customized splints on a daily basis. Over the last 10years, hand rehabilitation has made breakthroughs in fields, such as early treatment of tendinous lesions (protected active immediate postoperative rehabilitation), complex regional pain syndrome (soft analytic mobilization to conserve range of motion) or carpal instability (open-chain proprioceptive rehabilitation). In focal dystonia (musician's or writer's cramp) or deafferentation (phantom limb) pain, the physiotherapy team often finds itself helpless or at least with only very slow and costly effect (2years on average, at 1 session per week), and uncertain results in as much as few patients have the endurance demanded by such a treatment plan. We were therefore obliged to search elsewhere for a remedy. Hypnosis is one of the most promising leads explored in recent years to treat these two formidable pathologies, showing very encouraging results in dystonia and, to a lesser degree, in amputation.

Level of evidence

NA.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dystonie, Hypnose, Membre fantôme, Milton Erickson, Musiciens

Keywords : Focal dystonia, Hypnosis, Phantom limb pain, Milton Erickson, Musicians


Plan


 À Philippe Chamagne, kinésithérapeute spécialiste de la rééducation de la main du musicien et ancien président de la Société française de rééducation de la main.


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 162

P. 40-44 - juin 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hypnose en rééducation pédiatrique. De la suggestion hypnotique à l’hypnose conventionnelle
  • Bénédicte Ansel, Cécile Mareau
| Article suivant Article suivant
  • Place de l’hypnose dans le traitement des syndromes douloureux régionaux complexes
  • Alain Barber, Alain Moreni

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.