Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Apport des anti-VEGF dans le traitement de la néovascularisation du segment antérieur compliquant les occlusions veineuses rétiniennes - 19/05/15

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.11.007 
T.B. Kabesha a, b, , A. Glacet-Bernard a, O. Rostaqui a, E.H. Souied a
a Centre hospitalier intercommunal de Créteil, hôpital Henri-Mondor, université Paris-Est-Créteil, 61, avenue du Général-de-Gaulle, 94010 Créteil, France 
b Clinique ophtalmologique de Bukavu, université de Bukavu, 231B, avenue P.E Lumumba, Bukavu, République démocratique du Congo 

Auteur correspondant. BP 144, Cyangugu, Rwanda.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Étudier l’effet des anti-VEGF dans la néovascularisation du segment antérieur (NVSA), redoutable complication des occlusions de la veine centrale de la rétine (OVCR) ischémiques.

Méthodes

Étude rétrospective de patients consécutifs avec NVSA compliquant une OVCR. Les données de l’examen clinique ont été relevées à chaque visite : mesure de la meilleure acuité visuelle, pression intraoculaire (PIO), examen de l’iris et gonioscopie, et le cas échéant angiographie à la fluorescéine et tomographie en cohérence optique. Le suivi minimum était de 6 mois.

Résultats

Dix-neuf patients étudiés ont reçu des injections intravitréennes d’anti-VEGF associées à une photocoagulation panrétinienne. Pour les patients inclus au stade de rubéose simple sans hypertonie (n=6), après une moyenne de 3 injections, l’AV était conservée chez 4 patients et améliorée de 2 lignes chez 2 patients. Pour les patients au stade de glaucome néovasculaire (GNV) débutant (n=13), la PIO diminuait une semaine après l’injection pour remonter autour du 45e jour alors que la rubéose avait définitivement disparu, suggérant que l’évolution de la PIO est indépendante de celle de la rubéose. Après 6 injections en moyenne associées à une chirurgie filtrante ou un cycloaffaiblissement, la PIO se stabilisait mais l’acuité visuelle s’est détériorée chez tous les patients ; 50 % des yeux au stade III sont passé au stade IV malgré les injections d’anti-VEGF.

Conclusion

Si les anti-VEGF ont permis de stopper la NVSA et d’équilibrer la PIO, la préservation de la vision n’a été obtenue que lorsque le diagnostic était fait au stade de rubéose irienne simple. Étant donné que seulement 32 % des patients étaient diagnostiqués à ce stade, les auteurs suggèrent une prévention de la NVSA par l’identification des patients à risque et la réalisation d’une PPR devant une non-perfusion rétinienne étendue avant le stade de rubéose.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To evaluate the benefit of anti-VEGF in the treatment of anterior segment neovascularization (ASNV), a severe complication of ischemic central retinal vein occlusion (CRVO).

Patients and methods

This is a retrospective case series of consecutive patients with ASNV secondary to CRVO treated with anti-VEGF. Ophthalmic parameters were recorded for each visit: measurement of best visual acuity (VA), intraocular pressure (IOP), iris examination, gonioscopy and fundus examination, and as necessary, fluorescein angiography and optical coherence tomography. Minimum follow-up was 6 months.

Results

Nineteen patients (19 eyes) received intravitreal injections of anti-VEGF in association with panretinal photocoagulation (PRP). In patients who had uncomplicated rubeosis iridis without elevated IOP (n=6), after a mean of 3 injections, VA was stable in 4 patients and improved by two lines in 2 patients. In patients with early neovascular glaucoma (NVG) (n=13), IOP reduction was observed in all eyes within 1 week after injection but increased secondarily after an average of 45 days, although the rubeosis had definitively disappeared, which suggested that the change in IOP was independent of ASNV. After a mean of 6 injections in combination with filtering or cyclodestructive surgery, IOP finally stabilized, but VA decreased in all patients. Three patients (50%) with stage III ASNV progressed to stage IV ASNV in spite of anti-VEGF treatment.

Conclusion

In all eyes, anti-VEGF treatment stopped neovascularization and helped to control IOP. However, vision was preserved only in the eyes with uncomplicated rubeosis at the time of diagnosis. Since only 32% of eyes were diagnosed at this stage, the authors suggest the prevention of ASNV by careful screening and follow-up of patients at risk, and the performance of PRP in CRVO with extensive retinal non-perfusion prior to the onset of rubeosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Occlusion de la veine centrale de la rétine, Ischémie rétinienne, Néovascularisation irienne, Glaucome néovasculaire, Pression intraoculaire, Injection intravitréenne, Anti-VEGF, Photocoagulation panrétinienne, Chirurgie filtrante

Keywords : Anti-VEGF, Central retinal vein occlusion, Rubeosis iridis, Neovascular glaucoma, Intraocular pressure, Intravitreal injection, Retinal ischemia, Panretinal photocoagulation, Filtering surgery


Plan


 Travail présenté au 120e congrès de la Société française d’ophtalmologie le lundi 12 mai 2014.


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 5

P. 414-420 - mai 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Coup de lapin (whiplash) et déséquilibres oculomoteurs : la bête noire des experts…
  • C. Speeg-Schatz, S. Gottenkiene, J.S. Raul, A. Sauer
| Article suivant Article suivant
  • Nonarteritic anterior ischemic optic neuropathy in young patients
  • E.B. Turkoglu, H.D. Ilhan, A. Cetinkaya, A.B. Bilgin, K.C. Apaydin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.