Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

End-systolic wall stress predicts post-discharge heart failure after acute myocardial infarction - 19/05/15

Doi : 10.1016/j.acvd.2015.01.008 
Guillaume Clerfond a, b, Loïc Bière a, b, , Victor Mateus a, b, Sylvain Grall a, b, Serge Willoteaux a, c, Fabrice Prunier a, b, Alain Furber a, b
a L’UNAM université, Angers, France 
b UPRES 3860, service de cardiologie, laboratoire cardioprotection, remodelage et thrombose, CHU d’Angers, université d’Angers, 49045 Angers cedex 1, France 
c Service de radiologie, CHU d’Angers, université d’Angers, 49933 Angers cedex 1, France 

Corresponding author. Laboratoire cardioprotection, remodelage et thrombose, UPRES EA 3860, faculté de médecine, rue Haute de Reculée, 49045 Angers cedex 1, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Compensatory mechanisms activated after myocardial infarction include an increase in systolic wall stress (SWS) and activation of the neurohormonal system. Nevertheless, left ventricular ejection fraction (LVEF) and infarct size are the established primary predictors of outcome after ST-segment elevation myocardial infarction.

Aims

To assess the relative impact of various cardiac magnetic resonance (CMR) imaging variables, such as infarct size, LVEF and SWS, on pre- and post-discharge heart failure (HF).

Methods

CMR was performed in a prospective study involving 169 patients with first ST-segment elevation myocardial infarction. Common CMR findings, such as SWS, were computed.

Results

Mean SWS was 16.3±5.1×103N·m−2, and was systematically higher in patients exhibiting either pre- or post-discharge HF (18.9±5.7 and 21.3±7.6×103 N·m−2, respectively). SWS was moderately related to initial infarct size (r=0.405; P <0.001). In total, 28 patients presented with HF during the hospitalization phase and 14 during follow-up, with a median time of event of 93 days (25th–75th percentiles, 29–139.25 days). The univariate predictors of HF were age, LVEF, infarct size, SWS, microvascular obstruction, anterior infarction and heart rate at admission. Multivariable analysis revealed infarct size and age to be the predictors of predischarge HF, while SWS and heart rate at admission predicted post-discharge HF. The greatest SWS quartile provided a negative predictive value of 95.9%.

Conclusion

Regardless of LVEF and infarct size, SWS was shown to be an independent predictor of post-discharge HF after ST-segment elevation myocardial infarction.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

La survenue d’un infarctus du myocarde est responsable d’une augmentation du stress pariétal systolique (SWS) et de l’activation du système neurohormonal. Cependant, la fraction d’éjection du ventricule gauche et la taille d’infarctus restent les deux principaux déterminants d’événements cliniques au décours.

Objectifs

Nous avons cherché à établir l’impact relatif de différents paramètres issus de l’IRM cardiaque tels que la taille d’infarctus, la fraction d’éjection et le SWS, et ceci à la fois sur la survenue d’épisode d’insuffisance cardiaque au cours de la phase hospitalière, mais aussi au cours du suivi ultérieur.

Méthodes

Une analyse par IRM cardiaque a été réalisée à la phase hospitalière et répétée à 3 mois chez 169 patients consécutifs présentant un infarctus du myocarde inaugural avec élévation du segment ST.

Résultats

Vingt-huit patients ont présenté un épisode d’insuffisance cardiaque lors de l’hospitalisation initiale et 14 pendant leur suivi avec une médiane de survenue de 93jours (25e–75e percentiles, 29–139,25jours). La valeur moyenne du SWS était de 16,3±5,1×103 N·m−2 et était retrouvée systématiquement plus élevée chez les patients qui présentaient un épisode d’insuffisance cardiaque, que ce soit hospitalier ou lors du suivi (respectivement 18,9±5,7 et 21,3±7,6). Le SWS était faiblement corrélé à la taille d’infarctus initiale (r=0,405 ; p<0,001). L’analyse multivariée montrait que la taille d’infarctus et l’âge étaient les paramètres prédictifs de la survenue d’insuffisance cardiaque lors de la phase hospitalière alors que le SWS et la fréquence cardiaque à l’admission prédisaient la survenue d’une insuffisance cardiaque au cours du suivi ultérieur. Le SWS le plus élevé (4e quartile) présentait une valeur prédictive négative de 95,9 %.

Conclusion

Quelles que soient les fractions d’éjection et taille d’infarctus, le stress pariétal systolique est un paramètre prédictif indépendant de la survenue d’insuffisance cardiaque au cours du suivi des patients ayant présenté un infarctus du myocarde avec le sus-décalage du segment ST.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Wall stress, Heart failure, CMR, Myocardial infarction

Mots clés : Stress pariétal, Insuffisance cardiaque, IRM cardiaque, Infarctus du myocarde

Abbreviations : CI, CMR, HF, HR, LGE, LVEF, LVR, MVO, OR, SBP, SWS


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 108 - N° 5

P. 310-320 - mai 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Assessment of right ventricular dysfunction predictors before the implantation of a left ventricular assist device in end-stage heart failure patients using echocardiographic measures (ARVADE): Combination of left and right ventricular echocardiographic variables
  • Nadia Aissaoui, Joe-Elie Salem, Lech Paluszkiewicz, Michiel Morshuis, Emmanuel Guerot, Gonzalo Martin Gorria, Jean-Yves Fagon, Jan Gummert, Benoit Diebold
| Article suivant Article suivant
  • Sequential management of post-myocardial infarction ventricular septal defects
  • Kalyani R. Trivedi, Philippe Aldebert, Alberto Riberi, Julien Mancini, Gilles Levy, Jean-Christophe Macia, Jacques Quilicci, Gilbert Habib, Alain Fraisse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.