Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Activité physique pendant et après le cancer : comment prescrire et dans quels objectifs ? - 22/05/15

Doi : 10.1016/j.nupar.2015.02.002 
Patrick Bachmann a, , Cédric Baudinet b, Aude-Marie Foucaut c, Anne-Sophie Kempf b, Renaud Meyrand b, Sophie Berthouze c, Béatrice Fervers b, d, Marina Touillaud b
a Unité de nutrition-DISSPO, centre Léon-Bérard, 28, rue Laënnec, 69008 Lyon, France 
b Unité cancer et environnement, centre Léon-Bérard, 28, rue Laënnec, 69008 Lyon, France 
c EA647, centre de recherche et d’innovation sur le sport, université Claude-Bernard Lyon 1, 27-28, boulevard du 11-Novembre-1918, 69100 Villeurbanne, France 
d EA4129 « santé, individu et société », université Lyon 1, 69373 Lyon cedex 08, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’activité physique a aujourd’hui prouvé son efficacité en cancérologie dans le traitement de la fatigue induite par le cancer ou par ses traitements. Avec un niveau de preuve moindre, une amélioration de nombreux domaines de la qualité de vie au cours et au décours des traitements est observée. Les modifications physiopathologiques et de la composition corporelle secondaires au maintien ou à la restauration d’un niveau d’activité physique suffisant laissent espérer des effets sur la tolérance et l’efficacité des traitements. Une amélioration de la survie, soit par la réduction des comorbidités liées à la sédentarité et/ou à l’insuffisance d’activité physique, soit par un éventuel effet direct sur la croissance tumorale, est espérée. Il est inacceptable de ne rien faire pour éviter le déconditionnement et la perte de masse musculaire des personnes actives chez lesquelles est porté le diagnostic de cancer. Il n’est pas plus acceptable de ne pas lutter contre le manque d’activité des personnes sédentaires ou peu actives alors même que cette insuffisance d’activité physique est un facteur de surmortalité, de risque de cancer ou de récidive plus fréquente. La mise en place de programmes d’activité physique adaptée au patient, à ses traitements, a fait la preuve de son innocuité et de ses bénéfices cliniques. L’augmentation du niveau d’activité physique obtenue dans ces programmes doit se pérenniser à long terme. La modification du comportement des patients passe par une prise de conscience et la motivation des professionnels, par la mise en place d’une offre d’activité physique adaptée aux patients, encadrée par des professionnels formés et probablement par des programmes d’éducation thérapeutique, et ceci dès le diagnostic.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Today, it is well known that the practice of a physical activity counteracts fatigue induced by cancer and its treatment. With a lower level of evidence, physical activity also improves a broad range of quality of life domains during and after cancer treatment. The improvement in body composition and physiopathologic biomarkers associated with the obtaining or maintenance of a good level of physical activity could possibly be associated with a better tolerance and efficacy of cancer treatments. An increase in cancer survival is expected thanks to the reduction of comorbidities associated to sedentary lifestyle or insufficiency of physical activity as well as to a possible effect on tumor growth. Doing nothing to prevent deconditioning and loss of muscle mass of physically active people diagnosed with a cancer is unacceptable. It is also unacceptable to do nothing to change the sedentary behavior and lack of physical activity of people with insufficient physical activity; these behaviors are recognized as a factor of increased risk, mortality and recurrence of cancer. The safety and clinical benefits of the implementation of adapted physical activity programs are demonstrated. The benefit in terms of increase of physical activity reported in these programs must be maintained in the long term. The positive behavior modifications for cancer patients are dependent of the improvement of knowledge and motivation of caregivers, but also of the provision of facilities for physical activity conducted under the supervision of competent professional and probably, of implementation of therapeutic education programs, all of them applied as soon as possible after diagnosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Activité physique, Activité physique adaptée, Cancer, Sédentarité, Qualité de vie, Fatigue

Keywords : Physical activity, Physical activity interventions, Cancer, Sedentary behavior, Quality of life, Fatigue


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 2

P. 121-125 - mai 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nutrition artificielle après court circuit gastrique
  • Aurélie Malgras, Nicolas Reibel, Marie-Aude Sirveaux, Laurent Brunaud, Olivier Ziegler, Didier Quilliot
| Article suivant Article suivant
  • Nutrition et cancer : pourquoi intervenir avant 5 % de perte de poids ?
  • Xavier Hébuterne

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.