Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stéatohépatite non alcoolique, IL-17A et psoriasis : un ménage à trois délétère ? - 29/05/15

Doi : 10.1016/j.annder.2015.04.029 
P. Vasseur , L. Serres, I. Petit-Paris, J.-F. Jégou, M. Pohin, A. Delwail, F. Morel, C. Silvain, J.-C. Lecron
 Laboratoire LITEC, B36, Pôle Biologie Santé, rue Georges-Bonnet, 86073 Poitiers cedex, France 

Auteur correspondant.

Résumé

La stéatopathie hépatique métabolique (SHM), dont la forme inflammatoire correspond à la stéatohépatite non alcoolique (NASH), est 2 fois plus fréquente dans la population psoriasique ; sa présence pourrait aggraver l’atteinte cutanée. Notre objectif est d’étudier l’impact de la NASH dans un modèle murin de psoriasis induit par l’application topique d’imiquimod (IMQ). La NASH est induite par un régime hyperlipidique enrichi en acide cholique de 11 semaines ; de la 9e à la 11e semaine, les souris reçoivent tous les 2jours une application cutanée d’IMQ. Avant induction du psoriasis, les souris recevant le régime hyperlipidique présentent une peau érythémateuse associée à une surexpression cutanée d’IL-17A. Après traitement par IMQ, l’inflammation cutanée est plus sévère chez les souris NASH que chez les souris recevant un régime standard : le score clinique est augmenté, l’épaississement épidermique est plus important (62±9μm vs 90±10μm, p<0,05), et les expressions cutanées d’IL-17A, d’IL-22 et du peptide anti-microbien S100A9 sont majorées. L’injection sous-cutanée d’IL-17A chez les souris recevant un régime standard et traitées par IMQ conduit à un phénotype similaire. Ces données montrent que la NASH est associée à un état pro-inflammatoire latent de la peau, et que sa présence aggrave la dermatite psoriasiforme induite par l’IMQ. La surexpression cutanée d’IL-17A associée à la NASH pourrait expliquer cette exacerbation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Psoriasis, Stéatohépatite non alcoolique, Interleukine-17A


Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 142 - N° 6-7S1

P. S286 - juin 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Développement et analyse d’un modèle in vitro d’infection épidermique par dermatophytes anthropophiles
  • E. Faway, L. Cambier, C. Lambert de Rouvroit, B. Mignon, Y. Poumay
| Article suivant Article suivant
  • Étude de phase II évaluant la non-infériorité du dispositif Flexitheralight® par rapport à la photothérapie dynamique classique
  • C. Vicentini, J.-B. Tylcz, C. Maire, N. Betrouni, S. Mordon, L. Mortier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.