Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La protéine de choc thermique HSP72 potentialise l’activation des cellules dendritiques plasmacytoïdes dans le lupus érythémateux - 29/05/15

Doi : 10.1016/j.annder.2015.04.036 
Stéphanie Guillet 1, Jérôme Rambert 2, 3, Fabienne Lucchese 3, Denis Thiolat 3, Patrick Blanco 4, Alain Taieb 1, 2, 3, Katia Boniface 3, Julien Seneschal 1, 3,
1 Service de dermatologie, hôpital Saint-André, CHU de Bordeaux, Bordeaux, France 
2 Aquiderm 
3 Inserm U1035 équipe immuno-dermatologie ATIP-AVENIR, université de Bordeaux, Bordeaux, France 
4 Service d’immunologie, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux, Bordeaux, France 

Auteur correspondant. Service de dermatologie, hôpital Saint-André, 1, rue Jean-Burguet, 33075 Bordeaux cedex, France.

Résumé

Le lupus érythémateux (LE) est une maladie auto-immune, évoluant par poussées, parfois déclenchées ou aggravées par l’exposition solaire. Les mécanismes impliqués dans l’activation des cellules dendritiques plasmacytoïdes (pCD), à l’origine du déclenchement des lésions cutanées, restent mal connus. Nous avons montré que les kératinocytes irradiés par un rayonnement UV sécrètent des quantités importantes d’une protéine de choc thermique HSP72, décrites notamment pour ses propriétés pro-inflammatoires. Nous avons alors émis l’hypothèse que cette molécule pouvait participer au déclenchement de l’atteinte cutanée lupique suite à l’exposition solaire. Une expression d’HSP72 est retrouvée augmentée dans les atteintes cutanées lupiques de façon comparative aux témoins. L’infiltration des pCD au cours du LE prédomine au niveau de l’interface dermo-épidermique au contact des kératinocytes exprimant HSP72. Par la suite, nous montrons que les pCD exprimant certains récepteurs de HSP72, comme LOX-1, sont capables de fixer HSP72. Il en résulte une activation des pCD, potentialisant leur fonction dans l’émergence des lésions cutanées lupiques. Ainsi, notre étude apporte une meilleure compréhension des mécanismes physiopathologiques impliqués dans l’initiation du LE et suggère de nouvelles voies de recherche thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lupus cutané, Interféron de type I, Protéine de choc thermique


Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 142 - N° 6-7S1

P. S288 - juin 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ichtyose en confettis : caractérisation clinique et moléculaire de 3 nouveaux patients
  • J. Mazereeuw, E. Bourrat, D. Maier, I. Dreyfus, J.-L. Schmutz, S. Fraitag, D. Bourgeois, E. Bieth, C. Trzaska, J. Fisher, N. Jonca
| Article suivant Article suivant
  • Diminution de la persistance de la mélanine dans les couches suprabasales de l’épiderme au cours du vieillissement
  • N. Joly-Tonetti, J. Wibawa, M. Bell, D.J. Tobin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.