Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La coccygodynie : du diagnostic à la thérapeutique - 04/06/15

Doi : 10.1016/j.jrm.2015.01.004 
S. Lahrabli , N.S. Diagne, N. El Amrani, H. Azanmasso, S. Meftah, F. Lmidmani, A. El Fatimi
 Service de médecine physique et réadaptation fonctionnelle, CHU Ibn Rochd de Casablanca, 1, rue des Hôpitaux-ex-Banaflous, 20360 Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La coccygodynie est une douleur localisée au niveau du coccyx, exacerbée à la position assise et au relever. L’étude de la biomécanique du coccyx permet d’expliquer sa physiopathologie. On distingue la coccygodynie aiguë (évoluant en moins de 2 mois) et la coccygodynie chronique. Le diagnostic est essentiellement clinique, l’interrogatoire doit toujours rechercher la notion de traumatisme dans les antécédents. Le toucher rectal est douloureux à la mobilisation du coccyx, l’examen paraclinique clé est la radiographie dynamique. Les principales lésions rencontrées sont l’hypermobilité, la luxation et l’épine coccygienne. La radiographie standard peut être utile en cas de fracture coccygienne ou de calcifications. L’IRM permet d’exclure certains diagnostics différentiels et d’évaluer les conséquences de la luxation et de l’inflammation. La prise en charge thérapeutique est multidisciplinaire, en commençant par les mesures d’hygiène, le traitement pharmacologique notamment les anti-inflammatoires n’ont d’intérêt qu’en cas de coccygodynie aiguë et dans le cas d’une inflammation secondaire à une épine coccygienne. Quelque cas d’amélioration de la douleur sous calcitonine intranasale ont été décrits. Les manipulations consistant en un massage des muscles pelviens, étirement des muscles releveurs et du sphincter anal externe et un relâchement des ligaments sacrotubéraux donnent de résultats prés de 20 % d’amélioration selon la littérature. Les infiltrations intradiscales de la prednisolone 2,5 % associés à un anesthésique local ont prouvé leur efficacité sur la coccygodynie. La coccygectomie est proposée après échec des traitements conservateurs, les études rapportant les résultats sont controversées et l’infection constitue la principale complication en postopératoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Coccygodynia is pain located in coccyx. Factors that increase are stay position, and stand up. Acute coccygodynia evolutes less than two months. After this delay, coccygodynia is chronic. Coccys biomechanics makes understand etiopathogeny. Traumatic should be searched in illness history. Clinical exam find pain in digital rectal examination. Excessive mobility, thorn and dyslocation of coccyx are found in dynamics radiography. Bone fracture and calcification can be found. Inflammation and dislocation consequence are diagnosed for magnetic resonance imaging. Therapeutic management includes hygienic measures, inflammatory drugs and rehabilitation. Inflammatory drugs are indicated in acute coccygodynia, coccyx thorn. Discal injection of prednisolone 2.5% associated of local anesthesia is efficacy. Intranasal calcitonin can be use. Rehabilitation includes massage of pelvic muscles, stretching elevator muscles and external sphincter, releasing sacro-tuberal ligament. Coccyx ablation is proposed at failed therapeutic. Results are controversy. Complications are dominated for infection.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Coccygodynie, Radio dynamique, Infiltration

Keywords : Coccydynia, Dynamic radiography, Infiltration


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 2

P. 103-110 - juin 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Neurinome lombaire associé à une ostéoporose et un déficit en 25OH vitamine D3 : quel rapport ?
  • H. Arabi, A. Elktaibi, M. Ghazi
| Article suivant Article suivant
  • Agenda

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.