Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tuberculose osseuse et articulaire des membres - 09/06/15

[14-185-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(15)63675-0 
E. Pertuiset  : Praticien hospitalier
 Service de rhumatologie, Centre hospitalier René-Dubos, 6, avenue de l'Île-de-France, BP 90079, 95303 Cergy-Pontoise cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 6

Résumé

Les localisations extravertébrales représentent la moitié des tuberculoses ostéoarticulaires. Cette pathologie reste fréquente dans les zones d'endémie tuberculeuse et n'est pas exceptionnelle dans les pays développés chez l'immigrant ou le sujet immunodéprimé. Il s'agit d'une tuberculose paucibacillaire, le plus souvent due à la réactivation de bacilles de Kock (BK) latents. On distingue les arthrites ou ostéoarthrites et les ostéomyélites. Toutes les localisations sont possibles. Les principales caractéristiques sont : tableau clinique subaigu ou chronique, caractère inconstant des signes généraux et du syndrome inflammatoire, radiologie souvent évocatrice, abcès froid, voire fistule. La tuberculose articulaire entraîne une atteinte progressivement destructrice. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est un examen performant pour le bilan local. Le diagnostic peut être porté devant la mise en évidence d'une tuberculose viscérale ou ganglionnaire associée. Dans la majorité des cas, il repose sur un prélèvement local avec preuve bactériologique et/ou anatomopathologique. La valeur diagnostique de la polymerase chain reaction (PCR) nécessite d'être mieux évaluée. Le pronostic dépend de la précocité du diagnostic, de la bonne observance thérapeutique et du terrain. La majorité des experts recommandent une durée d'antibiothérapie antituberculeuse de 9 à 12 mois. La chirurgie, devenue plus rare, peut être précoce ou tardive. La mise en place d'une prothèse de hanche ou de genou doit être encadrée par une antibiothérapie antituberculeuse mais peut être réalisée si nécessaire à un stade précoce.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Tuberculose, Arthrite, Ostéite, Tuberculose ostéoarticulaire


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Infections ostéoarticulaires de l'enfant
  • C. Thévenin-Lemoine
| Article suivant Article suivant
  • Infections ostéoarticulaires par mycobactéries atypiques
  • P. Lafforgue

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.