Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sécurisation de la prise en charge des patients traités par dabigatran et rivaroxaban - 16/06/15

Doi : 10.1016/j.phclin.2014.07.010 
A. Fuss, Pharm D a, , S. Buffler, MD b : Cardiologist, A. Hamman de Compte, Pharm D a : chef de service
a Service de pharmacie, centre hospitalier de Haguenau, 64, avenue du Professeur-René-Leriche, 67500 Haguenau, France 
b Service de cardiologie, centre hospitalier de Haguenau, 64, avenue du Professeur-René-Leriche, 67500 Haguenau, France 

Auteur correspondant: 27, rue de Hœnheim, 67207 Niederhausbergen, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Depuis la fin des années 1950, les anticoagulants oraux de référence dans les pathologies chroniques sont les anti-vitamines K. Le développement de nouveaux anticoagulants oraux comme le dabigatran et le rivaroxaban a modifié et simplifié la prise en charge des patients, notamment par l’absence de surveillance biologique. Néanmoins, le risque d’erreurs médicamenteuses demeure. D’autres problématiques existent, telles que l’absence d’antidote et de mesure possible du degré d’anticoagulation.

Objectif

L’objectif de ce travail était de sécuriser l’ensemble du circuit de ces médicaments au niveau de la prescription, de la validation pharmaceutique, de l’administration et des informations données aux patients sur leur traitement.

Méthode et résultats

Une analyse prospective des prescriptions a été réalisée sur six mois afin de dresser un état des lieux de leur utilisation et d’identifier les besoins en matière d’information à communiquer pour assurer le bon usage de ces médicaments. À l’issue de cette étude, des fiches pratiques et des questionnaires patients ont été rédigés et mis à disposition des prescripteurs, pharmaciens, infirmiers et patients. Enfin, des formations ont été organisées pour sensibiliser l’ensemble des acteurs sur les spécificités de la prise en charge des patients traités par ces nouveaux anticoagulants oraux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Since the end of the 1950s, the oral anticoagulant reference in chronic pathologies has been anti-vitamin K. The development of new oral anticoagulants such as dabigatran and rivaroxaban has not only modified caring for patients but also made it easier, in particular due to the absence of necessary biological observation. Nevertheless, the risk of medicinal errors remains. Other problems exist too, such as the absence of antidotes and possible measures in the degree of anticoagulation.

Objectives

The aim of this study was to secure the circulation of this medicine by prescription, pharmaceutical validation, administration and information given to the patients about their treatment.

Method and results

An analysis of the prescriptions given to patients was carried out over six months in order to draw up an overview of their current use and also identify the need for access to information about this medicine thus ensuring it is used properly. At the end of this study, some easy-reading literature and questionnaires were drafted and put at the disposal of doctors, pharmacists, nurses and patients. Last but not least, information groups were organized to alert all those likely to prescribe this medicine about the particular care needed for patients treated by these new oral anticoagulants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anticoagulant, Dabigatran, Rivaroxaban, Sécurisation, Bon usage, Anti-vitamine K

Keywords : Oral anticoagulant, Dabigatran, Rivaroxaban, Appropriate use, Medication safety, Medicinal product, Antivitamin K


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 50 - N° 2

P. 155-161 - juin 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Description du rôle et des retombées du pharmacien : analyse comparative interprofessionnelle
  • A. Guérin, C. Tanguay, D. Lebel, J.-F. Bussières
| Article suivant Article suivant
  • Satisfaction et attentes des prescripteurs vis-à-vis de l’analyse pharmaceutique des prescriptions sur deux unités de médecines internes
  • E. Huet, S. Berthet, C. Pivot, C. Paillet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.