Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Compétences des patients vis-à-vis de leur traitement anticoagulant oral par antivitamines K et anticoagulants oraux directs - 16/06/15

Doi : 10.1016/j.phclin.2014.11.006 
A. Rey a, 1 : étudiant en pharmacie, M. Deppenweiler a, 1 : étudiant en pharmacie, A. Berroneau, docteur en pharmacie a, 1, K. Martin-Latry, docteur en pharmacie, docteur es sciences universitaires b, c, d, , 1 , D. Breilh, docteur en pharmacie, docteur es sciences universitaires a, c, e, 1 : Chef de service pharmacie clinique
a PUI Haut-Lévêque, groupe hospitalier Sud, 33600 Pessac, France 
b Centre d’exploration, de prévention et de traitement de l’athérosclérose, CHU de Bordeaux, 33600 Pessac, France 
c U1034, adaptation cardiovasculaire à l’ischémie, université de Bordeaux, 33600 Pessac, France 
d U1034, Inserm, adaptation cardiovasculaire à l’ischémie, 1, avenue de Magellan, 33600 Pessac, France 
e Laboratoire de pharmacocinétique et de pharmacie clinique, collège santé, UFR sciences pharmaceutiques, université de Bordeaux, 33000 Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Bien que présentés comme plus faciles d’utilisation, les anticoagulants oraux directs (AOD) sont une source potentielle de iatrogénie.

Objectifs

Évaluer les compétences des patients vis-à-vis de leur traitement par AOD.

Méthode

Les patients de plus de 18ans, sous anticoagulants depuis au moins 7jours et hospitalisés au CHU entre juillet et novembre 2013 ont été inclus. Un questionnaire a permis d’évaluer les savoirs, les savoir-être et les savoir-faire. Les réponses des patients mis « directement » sous AOD et de ceux ayant reçu un traitement antérieur par AVK ont été comparées. Un groupe de patients sous AVK a été constitué comme référence.

Résultats

Cent patients ont été inclus. Si les patients sous AVK savent gérer leur traitement, les patients sous AOD ont peu de compétences, ce qui est renforcé lorsqu’un patient n’a pas d’antécédent de traitement par AVK.

Discussion et conclusion

Il est nécessaire de mettre en place des actions correctrices afin d’éviter la iatrogénie déjà si présente pour les médicaments de la précédente génération. Ceci pourrait se faire au moyen d’ateliers éducatifs. Il conviendrait probablement de distinguer les patients avec et sans antécédent de traitement par AVK.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Although presented as easier to use, direct oral anticoagulants (DOA) are a potential source of iatrogeny.

Objectives

To assess the skill of patients treated with direct oral anticoagulants.

Methods

Patients over 18-years-old, hospitalized between July and November 2013 and treated with oral anticoagulants were included in the study. Knowledge and attitudes were assessed using a questionnaire. Three groups of patients were created: first treatment with DOA, treatment with DOA after a switch from vitamin K antagonists (AVK) and treatment with AVK as a reference group.

Results

One hundred patients were included. While overall AVK patients can manage their treatment well, patients with direct oral anticoagulants have little knowledge and skills, fact that is reinforced when a patient has no history of treatment with AVK.

Discussion and conclusion

It is necessary to develop actions to prevent iatrogeny that is already present for AVK. This could be done through educational workshops. It would be probably important to distinguish patients with and without a historical treatment with AVK.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Compétences des patients, Anticoagulants, Éducation thérapeutique du patient, Anticoagulants oraux directs, Antivitamines K

Keywords : Skills of patients, Direct oral anticoagulants, Therapeutical patient education, Vitamine K antagonists anticoagulants


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 50 - N° 2

P. 219-224 - juin 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Aliments diététiques destinés à des fins médicales spéciales : bases réglementaires et enjeux pour les pharmacies à usage intérieur
  • S. Pigneret, C. Raybaut, J. Vernois, M. Sinegre, N. Poisson
| Article suivant Article suivant
  • Caractéristiques des données pharmaceutiques nécessaires à un dossier patient informatisé
  • J. Fouchard, P. Vonna, B. Bachelet, I. Garreau, C. Bouteiller, K. Mangerel, M. Juste

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.