Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Utilisation du numérique et relation thérapeutique en télémédecine : l’exemple de la remédiation cognitive assistée par ordinateur appliquée à la dépression - 19/06/15

Doi : 10.1016/j.eurtel.2015.04.003 
C. Soumet-Leman a, , b , R. Jouvent a, A. Plagnol b
a Institut du cerveau et de la moelle épinière (UMR 7225), GHPS Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 
b Laboratoire de psychopathologie et de neuropsychologie (EA 2027), université Paris-8, 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Cette étude vise à évaluer le rôle du thérapeute dans la remédiation cognitive assistée par ordinateur (RCAO) auprès des personnes souffrant de troubles de l’humeur.

Méthodes

Nous avons réalisé une étude prospective, contrôlée et randomisée en deux groupes auprès de 34 patients ayant vécu des épisodes dépressifs récurrents, dont un épisode aigu dans les 6 mois précédant l’étude. Les 34 patients ont bénéficié de 7 semaines de RCAO comportant 4 séances hebdomadaires. Parmi eux, un groupe a été accompagné individuellement par un thérapeute à l’hôpital une fois par semaine tandis que le second groupe a reçu un mail d’informations concernant les stratégies cognitives à utiliser dans la RCAO. Afin d’évaluer l’impact de l’accompagnement par un thérapeute dans la RCAO, des évaluations avant et après traitement ont été effectuées. Un taux d’abandon important a eu lieu dans le groupe témoin et témoigne de la nécessité de l’accompagnement thérapeutique pour permettre au patient d’être compliant.

Résultats

Cette étude est en cours et les résultats quantitatifs ne sont pas encore disponibles. Néanmoins, des résultats préliminaires issus de l’analyse des entretiens post-traitement mettent en évidence des différences entre les groupes. Les patients du groupe thérapeute soulignent l’importance de l’alliance thérapeutique pour la réussite du traitement. Dans le groupe témoin, les résultats sont plus contrastés : les sujets n’ayant pas abandonné témoignent d’une motivation intrinsèque importante et d’un bon niveau de métacognition tandis que certains sujets font part de la difficulté à investir l’outil informatique, à rester motivés et à utiliser les stratégies développées dans leur vie quotidienne.

Conclusion

Cette expérimentation montre que la RCAO nécessite que le patient s’engage véritablement dans une relation avec l’ordinateur. L’inclusion du numérique dans le soin, s’il présente de nombreux avantages, ne va pas pour autant de soi. Elle requiert une évolution du cadre thérapeutique due à l’implication du tiers numérique : le patient doit pouvoir développer sa confiance dans l’ordinateur et le thérapeute penser une place nouvelle dans cette forme de psychothérapie au sein de laquelle l’établissement d’une alliance thérapeutique efficiente, la motivation au changement et le développement de la métacognition constituent des facteurs indispensables pour la réussite du traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

This study aims to evaluate the role of the therapist in the computer-assisted cognitive remediation (CACR) of people with mood disorders.

Methods

We conducted a prospective, controlled, randomized study in two groups with 34 patients who experienced recurrent depressive episodes, including an episode in the 6 months preceding the study. The 34 patients did 7 weeks of CACR with 4 weekly sessions. Among them, one group was accompanied by a therapist individually to the hospital once a week while the second group received mail information about cognitive strategies to use in CACR. To assess the impact of the support by a therapist in the CACR, evaluations before and after treatment were performed. A significant dropout rate occurred in the control group and demonstrates the need for therapeutic support to enable the patient to be compliant.

Results

This study is ongoing and the quantitative results are not yet available. However, preliminary results from the analysis of post-treatment interviews highlight the differences between the groups. Patients in the group with a therapist emphasize the importance of the therapeutic alliance for successful treatment. In the control group, the results are more mixed: the subjects who did not give up show evidence of a significant intrinsic motivation and a good level of metacognition while some subjects testify about the difficulty in investing the computer tool, in staying motivated and using the strategies in their daily lives.

Conclusion

This study shows that the CACR requires that the patient is truly committed to a relationship with the computer. The inclusion of digital technology in the care, if it has many advantages, is not self-evident… It requires a change in the therapeutic setting due to the involvement of the digital third party: the patient must be able to develop confidence in the computer and the therapist must rethink a new place for himself in this form of psychotherapy where the establishment of an efficient treatment alliance, the motivation to change and the development of metacognition are essential factors for the success of the treatment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Remédiation cognitive, Alliance thérapeutique, Psychothérapie, Dépression, Troubles de l’humeur

Keywords : Cognitive remediation, Therapeutic alliance, Psychotherapy, Depression, Mood disorders


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 4 - N° 2

P. 45-52 - juin 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La télémédecine au Québec : état de la situation des considérations légales, juridiques et déontologiques
  • H. Alami, M.-P. Gagnon, J.-P. Fortin, R.P. Kouri
| Article suivant Article suivant
  • Convincing quality of acute stroke care in TeleStroke Units
  • P. Müller-Barna, S. Boy, G.J. Hubert, R.L. Haberl

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.