Médecine

Paramédical

Autres domaines


Effet protecteur de l'appendicectomie contre la rectocolite hémorragique - 29/02/08

Doi : GCB-03-2001-25-3-0399-8320-101019-ART3 

Alexandra Uzan [1],

Damien Jolly [2],

Elisabeth Berger [2],

Marie-Danielle Diebold [3],

Patrick Geoffroy [4],

Pascal Renard [5],

Luc Vandromme [5],

Laurence Bourgeois [6],

Fidy Ramaholimihaso [1],

Olivier Bouché [1],

Paul Zeitoun [1],

Guillaume Cadiot [1],

Gérard Thiéfin [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Objectif

Déterminer par une étude cas-témoin la relation existant entre l'appendicectomie et la survenue ultérieure d'une rectocolite hémorragique.

Méthodes

Cent cinquante malades atteints de rectocolite hémorragique étaient appariés pour l'âge (± 5 ans) et le sexe à 150 sujets témoins recrutés dans un centre de médecine préventive. Les informations suivantes étaient recueillies à partir des dossiers médicaux et d'un interrogatoire systématique standard en consultation ou par téléphone : antécédent d'appendicectomie et d'amygdalectomie avant l'âge de début de la rectocolite hémorragique, consommation de tabac et lieu de résidence.

Résultats

Le taux d'appendicectomie était significativement inférieur chez les malades atteints de rectocolite hémorragique par rapport aux sujets témoins (8 % vs 30,6 % ; P = 0,001) alors qu'il n'existait pas de différence significative entre les deux groupes pour les taux d'amygdalectomie (27,3 % vs 25,3 %). Le tabagisme actif était plus fréquent dans la population témoin (36 %) que chez les malades atteints de rectocolite hémorragique (25,3 %) mais la différence n'était pas significative (P = 0,07). En analyse multivariée, le risque de rectocolite hémorragique chez les sujets appendicectomisés était significativement plus faible que chez les sujets non appendicectomisés (OR = 0,26 ; IC 95 % : 0,13-0,55 ; P = 7 × 10 - 4 ).

Conclusion

Notre étude confirme dans une population française l'existence d'une relation inverse entre l'appendicectomie et la survenue ultérieure d'une rectocolite hémorragique, après ajustement sur le facteur tabac.

Abstract

Protective effect of appendectomy on the development of ulcerative colitis. A case-control study

Aims

To examine by a case-control study the relationship between appendectomy and subsequent ulcerative colitis development in a French population.

Methods

A total of 150 patients with ulcerative colitis were matched for age (± 5 years) and sex, with 150 controls recruited in a preventive medicine center. The following data were collected from medical records and by standardised questionnaire in consultation or by phone: appendectomy and tonsillectomy before the onset of ulcerative colitis, smoking habits and area of residence.

Results

The rate of previous appendectomy in patients with ulcerative colitis was 8 % (12/150) compared with 30.6 % (46/150) in the control group (P = 0.001). There was no significant association between ulcerative colitis and tonsillectomy (25.3 and 27.3 % in the control and the ulcerative colitis groups, respectively). Smoking was more frequent in the control group (36 %) than in the ulcerative colitis group (25.3 %) but the difference was not significant (P = 0.07). In multivariate analysis, the risk of developing ulcerative colitis was significantly lower after previous appendectomy (odds ratio = 0.26; 95 % confidence interval: 0.13-0.55; P = 7 × 10 -4 ).

Conclusion

Our study confirms the inverse association between appendectomy and subsequent ulcerative colitis, in a French population, after adjusting on smoking.


Mots clés : Appendicectomie. , Amygdalectomie. , Rectocolite hémorragique.

Keywords: Appendectomy. , Tonsillectomy. , Ulcerative colitis.


Plan



© 2001 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 3

P. 239 - juillet 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hémorragies digestives hautes et aspirine à faible dose
  • Corinne Capet, Pierre Czernichow, Jean-Louis Dupas, Odile Goria, Hervé Gouérou, Patrick Hochain, Michel Amouretti, Hélène Herman, Raymond Colin
| Article suivant Article suivant
  • Pantoprazole versus lansoprazole in French patients with reflux esophagitis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.