Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Conduite à tenir devant une hypernatrémie - 31/07/15

[36-860-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0289(15)44754-1 
D. Lena a : Médecin anesthésiste réanimateur, J.-C. Orban b : Praticien hospitalier, J. Levraut c,  : Professeur des Universités, praticien hospitalier
a Service de chirurgie cardiaque, Institut Arnault-Tzanck, 231, avenue du Docteur-Maurice-Donat, 06700 Saint-Laurent-du-Var, France 
b Service de réanimation médicochirurgicale, Hôpital St Roch, CHU de Nice, 5, rue Pierre-Dévoluy, CS 91179, 06001 Nice cedex 1, France 
c Pôle Urgences Samu Smur, Hôpital St Roch, CHU de Nice, 5, rue Pierre-Dévoluy, CS 91179, 06001 Nice cedex 1, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les dysnatrémies sont les troubles hydroélectriques les plus fréquents. L'hypernatrémie est moins fréquente que l'hyponatrémie. Elle est toujours consécutive à une perte d'eau libre et s'accompagne d'une déshydratation du secteur intracellulaire. Elle est le plus souvent la conséquence d'un défaut d'apport d'eau chez des personnes vulnérables ne pouvant satisfaire leurs besoins de soif (âges extrêmes, patients dépendants), mais elle peut aussi s'observer en cas de dysfonctionnement de la régulation rénale du bilan d'eau libre. Les conséquences cliniques sont fonction de la vitesse d'installation du trouble, pouvant aller jusqu'à des complications hémorragiques cérébrales en cas de déshydratation cellulaire intense. La correction de l'hypernatrémie fait appel à l'apport d'eau libre, que l'on peut estimer par des formules arithmétiques simples, auquel il convient d'ajouter des apports de solutés salés pour corriger l'éventuelle déshydratation du secteur extracellulaire associée. La correction de l'hydratation du secteur intracellulaire doit être d'autant plus lente que le trouble s'est installé progressivement, afin d'éviter les complications liées à l'œdème cérébral.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Hypernatrémie, Osmolarité, Trouble métabolique, Déshydratation, Eau libre


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Hyponatrémies en réanimation
  • J.-C. Orban, C. Ichai
| Article suivant Article suivant
  • Dyskaliémies de l'adulte
  • C. Guidon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.