Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effets de l’entraînement métacognitif sur la conscience des idées délirantes - 24/08/15

Doi : 10.1016/j.jtcc.2015.06.002 
Jérôme Favrod a, , b , Armando Brana c, Alexandra Nguyen a, Anouck Nicolier a, Marion Perret a, Shyhrete Rexhaj a, b
a Institut et haute école de la Santé La Source, haute école spécialisée de Suisse Occidentale, 30, avenue Vinet, 1004 Lausanne, Suisse 
b Section de psychiatrie sociale, service de psychiatrie communautaire, département de psychiatrie, CHU vaudois, 18, place Chaudron, 1003 Lausanne, Suisse 
c Fondation HorizonSud, 25, route de la Rotonde, case postale 41, 1633 Marsens, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La conscience du trouble ou insight est un concept multidimensionnel incluant la reconnaissance de la maladie, la compréhension des effets des médicaments et la reconnaissance des symptômes. L’entraînement métacognitif (EMC) devrait améliorer spécifiquement la reconnaissance des idées délirantes comme faisant partie du trouble par rapport à l’acceptation de la maladie ou la reconnaissance du besoin de traitement. L’amélioration de cette variable ne devrait pas forcément conduire à la dépression. Cinquante-deux participants de 18 à 65ans, remplissant les critères de la CIM 10 pour une schizophrénie ou un trouble schizo-affectif, ont été répartis aléatoirement dans deux groupes, un recevant le traitement habituel (TH) et l’autre bénéficiant de l’EMC. Les patients ont été évalués avec la Scale to Assess Unawareness of Mental Disorder (SUMD) avant la randomisation (T0), à la fin de l’EMC (T1) et six mois après le post-test (T2). La reconnaissance des idées délirantes comme faisant partie du trouble à T2 est statistiquement et cliniquement significative dans le groupe ayant bénéficié de l’entraînement métacognitif. Ce qui n’est pas le cas pour les autres dimensions de la conscience du trouble ou pour le groupe témoin. L’amélioration de cette variable n’est pas associée à une augmentation de la dépression. L’insight est souvent confondu avec la symptomatologie psychotique. L’estime de soi et la dépression pourraient être associées aux symptômes psychotiques et non pas à la modification de l’insight.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Insight is a multidimensional concept including awareness of having a mental illness, understanding of the therapeutic effects of medication and recognition of symptoms as part of the disorder (David, 1990). The meta-cognitive training program (MCT) developed by Moritz et al. (2010) is a new way of approaching the psychological treatment of psychotic symptoms. The principal goal of MCT is to make patients aware of and reduce cognitive biases associated with psychosis. The program focuses on attributional biases, jumping to conclusions, incorrigibility, theory of mind, overconfidence in memory errors and negative cognitive schematas. Since the MCT program improves awareness of cognitive biases, it should also specifically improve recognition of delusions as part of the disorder compared to acknowledgment of the disease or recognition of the need for treatment. The improvement of this variable should not necessarily lead to depression.

Methods

Fifty-two participants from 18 to 65, meeting the criteria of ICD 10 for schizophrenia or schizoaffective disorder were randomized into two groups: one receiving the usual treatment (TAU) and the other one receiving the TAU+MCT. Patients were assessed with the Scale to Assess Unawareness of Mental Disorder (SUMD) before randomization (T0), at the end of the MCT (T1) and 6 months after the post-test (T2). Participants receiving MCT were invited to participate in 8 one-hour sessions and received homework assignments. The program is composed of a manual and slides. MCT is currently available in 30 languages and can been downloaded from the following web address: http://www.uke.de/mct.

Results

The participants undergoing TAU only did not improve on any measure of insight assessed by the SUMD. However, participants who followed MCT showed statistically significant results and a moderate to strong effect sizes for understanding the therapeutic effects of drugs (Cohen's d=0.46), awareness of delusions (Cohen's d=0.60) and attribution of delusions to the illness (Cohen's d=0.47) of the SUMD to 6 months follow-up (T2). At post-test (T1), only awareness of delusions was statistically and clinically significantly improved (Cohen's d=0.42). Given the number of statistical comparisons, a Bonferroni correction was required. This statistical significance was set at P<0.01. With this rule, only awareness of delusions improved (t=2.9, df (23), P=0.008, Cohen's d=0.60) at 6 months follow-up. The item of the PANSS depression did not change for the TAU group and moderately improved for the TAU+MCT group but it was not statistically significant.

Discussion

From a theoretical point of view, it is interesting to see that MCT had a specific effect on the most relevant variable, confirming certain independence between the variables included in the multidimensional concept of insight. Indeed, metacognitive training seeks to improve awareness of cognitive biases associated with delusions and leads to an improvement of awareness of delusions. The improvement of awareness of delusion did not appear to be associated with an increase in depression. This study has some limitations. First, these data are secondary outcomes (Favrod et al., 2014) and the sample size was calculated on the basis of the scale “delusions” of Psychotic Rating Scales. In this context, the size of the sample may not be large enough to detect effects. Second, depression is measured with the PANSS item G6 and not with a full-scale depression. However, this is an exploratory study to investigate the effect of an intervention on a specific variable of the concept of insight.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Insight, Conscience de la maladie, Schizophrénie, Dépression, Entraînement métacognitif, Idées délirantes, Psychose

Keywords : Insight, Awareness of the illness, Schizophrenia, Depression, Metacognitive training, Delusion, Psychosis


Plan


 Projet soutenu par le Swiss National Science Foundation, grant number : 13DPD6-129784 et par une donation du Dr Alexander Engelhorn.
☆☆ Présenté : efficacité de l’entraînement métacognitif pour réduire les idées délirantes : un essai clinique randomisé. ECSP 2012, 1st European Congress for Social Psychiatry, 2012, Genève et Effet antipsychotique supplémentaire et soutenu de l’entraînement métacognitif : une étude randomisée contrôlée, congrès français de psychiatre, 2013, Nice.


© 2015  Association française de thérapie comportementale et cognitive. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 3

P. 117-124 - septembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vers un protocole de traitement processuel et modulaire des troubles anxio-dépressifs
  • Pierre Philippot, Martine Bouvard, Céline Baeyens, Vincent Dethier
| Article suivant Article suivant
  • Innovations dans les traitements des troubles de la personnalité : une lecture intégrative
  • Ueli Kramer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.