Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Augmentation de la psychothérapie par amorçage préconscient (APAP) : étude d’un cas - 24/08/15

Doi : 10.1016/j.jtcc.2015.06.001 
Melha Zidani a, c, , François Borgeat a, b, Kieron O’Connor a, b, Frederick Aardema a, b
a Centre de recherche, institut universitaire en santé mentale de Montréal, 7331, rue Hochelaga, H1N 3V2 Montréal, Québec, Canada 
b Département de psychiatrie, université de Montréal, 2900, boulevard Édouard-Montpetit, H3T 1J4 Montréal, Québec, Canada 
c Département de sciences biomédicales, option sciences psychiatriques, faculté de médecine, université de Montréal, 2900, boulevard Édouard-Montpetit, H3T 1J4 Montréal, Québec, Canada 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Cette étude décrit une stratégie d’augmentation ou de facilitation du changement en psychothérapie basée sur l’amorçage (priming) préconscient et son utilisation dans le traitement d’une patiente souffrant d’une phobie sociale généralisée sévère. La patiente avait manifesté une réponse symptomatique partielle à la thérapie cognitive-comportementale (TCC) malgré une bonne adhésion au traitement. La démarche d’augmentation de la psychothérapie par amorçage préconscient (APAP) comporte six étapes permettant d’établir des formulations cognitives adaptées à la problématique résiduelle personnelle du patient. Ces formulations sont enregistrées et masquées par une musique relaxante. La patiente a écouté cet enregistrement dans un état d’inattention pendant 20minutes deux fois par jour durant huit semaines. L’effet de cette stratégie a été évalué par des mesures de type quantitatif et qualitatif, des mesures autorapportées par la patiente par rapport aux changements cognitifs idiosyncratiques ainsi que par un questionnaire sur la qualité de vie. Les résultats montrent que la stratégie d’amorçage préconscient a mené à des changements cognitifs favorables et à une amélioration cliniquement significative des symptômes anxieux et du fonctionnement global, bienfaits qui ont été maintenus à long terme. L’amélioration de la qualité de vie de la patiente observée suite au traitement par APAP, suggère un impact favorable de l’intervention. APAP qui est accessible par Internet pourrait constituer un ajout au traitement par TCC en facilitant ou en augmentant le changement cognitif et symptomatique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Social phobia is a common and disabling anxiety disorder (Keller, 2005) with an estimated lifetime prevalence of between 3% and 13% (Kessler et al., 2005). The treatment of social phobia may include medication (Rickels et Rynn, 2002) or Cognitive Behavioral Therapy (CBT) – a generally effective and widely studied form of psychotherapy for social phobia (Bernier et Simard, 2007). However, some patients, either those who have received group or individual psychotherapy, do not respond or are still symptomatic after CBT (Garakani et al., 2006). The current paper describes a new method for facilitating change based on psychotherapy augmentation through preconscious priming (APAP) (Borgeat et al., 2013) and its use in the treatment of Caroline, a 34-year-old patient suffering from severe social phobia. Preconscious priming is an approach that has been in development for several years and shows that perceptions received outside the normal field of consciousness can influence attitudes, emotions, perceptions and thoughts (Borgeat et al., 1989; Kouider et Dehaene, 2007; Van den Bussche et al., 2009; Victor et al., 2010; Daltrozzo et al., 2011). Caroline had been socially anxious since her childhood with a high level of anxiety and discomfort in various social situations. Previously, the patient had shown only a partial response to CBT despite good adherence to treatment. Following this treatment, the patient completed the APAP process, which consisted of six steps during which alternative, more functional thoughts and beliefs were formulated, relevant to the idiosyncratic difficulties experienced by the patient. Subsequently, these formulations were recorded and mixed with masking relaxing music, following which the patient listened to the recordings in a passive state twice daily for 20minutes for a period of 8 weeks. The effect of this strategy was evaluated by quantitative and qualitative measures administered before treatment with the APAP program, at 8 weeks, 16 weeks and 24 weeks. In addition, idiosyncratic ratings of dysfunctional thoughts, symptoms of anxiety, global functioning and quality of life were assessed at baseline and at 24 weeks. Results showed a significant reduction in dysfunctional thoughts reported by Caroline. Scores of the Social Interaction Self Statement Test (SISST) (Musa et al., 2004) showed an increase in positive cognitions which were fairly well-maintained throughout treatment, as well as a decrease in negative cognitions at weeks 8 and 16. However, an increase in SISTT negative cognitions scores was observed at week 24. Scores at the Fear of Negative Evaluation Scale (FNE) (Musa et al., 2004) decreased at week 8 and 16 to some extent, and increased at week 24. The observed results of the FNE and the SISST negative at week 24 were likely due to recent life events related to the re-appearance of her biological mother. There was substantial clinical improvement in anxiety symptoms as measured by the Beck Anxiety Inventory (Beck et al., 1988) at different points in comparison to baseline. With regards to symptoms of social phobia, as measured by the Liebowitz Social Phobia Scale (Yao et al., 1999), there was a modest reduction in symptoms with a score of 71 at baseline, to a score of 63 at week 8, and a score of 59 at week 24. The Quality of Life Systemic Inventory (Duquette et al., 1994) showed significant improvement compared to baseline with a score of 70 – representing a good quality of life. In addition, Caroline reported other improvements, including making new friends and actively pursuing an exhibition of her paintings. In conclusion, the APAP intervention had a positive impact on the patient. Results showed that APAP led to positive cognitive changes and clinically significant improvement in anxiety symptoms and global functioning in our patient, which were maintained long-term. APAP, which is accessed through Internet, could be a valuable addition to CBT by facilitating or enhancing cognitive and symptom change.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Amorçage préconscient, Phobie sociale, Étude d’un cas, Augmentation de l’effet de la psychothérapie, Cible de changement cognitif, TCC

Keywords : Preconscious priming, Social phobia, Case study, Psychotherapy augmentation, Cognitive target change, CBT


Plan


 Une partie de ce travail a été présentée en juin 2014 au 48e Congrès annuel de l’association des médecins psychiatres du Québec, La Malbaie, QC, Canada. Sous forme d’atelier de psychothérapie intitulé : « Convergence psychothérapie-ingénierie : le projet APAP. Une stratégie d’augmentation de la psychothérapie par amorçage préconscient. Annonce de l’évènement : colloqueDetailActivite%26id=190.


© 2015  Association française de thérapie comportementale et cognitive. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 3

P. 85-92 - septembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’innovation en psychothérapie cognitive et comportementale
  • Charles-Édouard Rengade, Yasser Khazaal
| Article suivant Article suivant
  • Application à un cas clinique d’un protocole d’évaluation des processus pour les troubles anxio-dépressifs
  • Vincent Dethier, Céline Baeyens, Martine Bouvard, Pierre Philippot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.