Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sensibilité aux échinocandines des souches de C. glabrata isolées en réanimation chirurgicale au CHU de Tours (nov 2013–avril 2014) : étude phénotypique et génotypique - 31/08/15

Doi : 10.1016/j.mycmed.2015.06.019 
Thibault Defresne a, Éric Bailly a, Florent Morio b, c, Anne-Charlotte Tellier d, Stéphanie Provot e, Martine Ferrandiere d, François Lagarrigue d, Patrick Vourc’H f, g, Jacques Chandenier a, h, Guillaume Desoubeaux a, h,
a Service de parasitologie-mycologie, médecine tropicale, CHU de Tours, Tours, France 
b Laboratoire de parasitologie-mycologie, CHU de Nantes, Nantes, France 
c Département de parasitologie et mycologie médicale, EA 1155-IICiMed, faculté de pharmacie, université de Nantes, Nantes, France 
d Service de réanimation chirurgicale, CHU de Tours, Tours, France 
e Pharmacie à usage intérieur, CHU de Tours, Tours, France 
f Laboratoire de biochimie et biologie moléculaire du CHRU de Tours, Tours, France 
g UMR, Inserm U930, faculté de médecine, université François-Rabelais de Tours, Tours, France 
h Centre d’étude des pathologies respiratoires, Inserm U1100, équipe 3, faculté de médecine, université François-Rabelais de Tours, Tours, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Candida glabrata est une espèce de levures fréquemment isolée lors des infections profondes affectant les patients de réanimation chirurgicale. Depuis leur commercialisation, les échinocandines sont apparues comme la première option thérapeutique vis-à-vis des souches qui présentent des concentrations minimales inhibitrices (CMIs) élevées au fluconazole. Cependant, il a été récemment rapporté que l’usage croissant de cette classe d’antifongiques pouvait conduire à l’apparition de mutations sur les séquences FKS1 et FKS2, qui codent les sous-unités de la protéine-cible, la β-D-Glucane synthétase de la paroi fongique.

Contexte et objectifs

Suite à l’installation en 2010 de l’activité de transplantation hépatique au CHU de Tours, la consommation d’échinocandines en réanimation chirurgicale est passée, en l’espace de 36mois, de 67 journées de traitement par an à 392. L’objectif de ce travail était donc d’effectuer une « photographie » locale des mutations apparues sur les hot spots des gènes FKS1 et FKS2 de toute souche de C. glabrata isolée en réanimation chirurgicale entre novembre 2013 et avril 2014.

Matériel et méthodes

L’identification mycologique a été réalisée jusqu’à l’espèce par les méthodes usuelles. L’ADN des souches identifiées comme C. glabrata a été extrait par le kit QIAmp DNA Mini Kit® (Qiagen). Les séquences des deux hot spots (HS1 et HS2) des gènes FKS1 et FKS2 ont été amplifiées par PCR (Thompson GR 3rd., et al. AAC, 2008). Les séquences obtenues ont été alignées (Codon Code Aligner®), puis comparées à une séquence de référence (GenBank accession number: AGP03610.1). Les CMIs pour la caspofungine ont été mesurées par technique E-test® (BioMérieux).

Résultats

Sur la période d’étude, 21 souches de C. glabrata ont été isolées chez 14 patients, dont 42,9 % exposés à la caspofungine (en moyenne, 15,0jours de traitement±6,6). Toutes, sauf une, présentaient des séquences conservées (wild type) dans les domaines FKS1 et FKS2, et quand réalisées, les CMIs étaient basses (0,24μg/mL±0,09). Une souche, issue des urines sondées d’une patiente ayant bénéficié d’un traitement préalable par caspofungine pendant 21jours, présentait la mutation F659S sur HS1 du gène FKS2 et une CMI à 1,0μg/mL. Pour la même patiente, l’isolat antérieur provenant des urines présentait une CMI à 0,25μg/mL.

Discussion et conclusion

Dans notre contexte, ces résultats ne sont pas en faveur de l’émergence large de phénomènes de résistance génétique vis-à-vis des échinocandines. Néanmoins, la détection d’une mutation isolée apparaît comme un signal qui devrait nous inciter à une vigilance et une surveillance épidémiologique régulière.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 3

P. 225 - septembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’étude multicentrique prospective RADAR : résultats préliminaires de l’évaluation de la résistance aux azolés des isolats d’Aspergillus fumigatus de 12 centres hospitaliers français
  • J.B. Murat, F. Choukri, J.M. Costa, I. Accoceberry, C. Angebault, M.E. Bougnoux, N. Bourgeois, M. Cornet, L. Delhaes, N. Fauchet, O. Faure-Cognet, A. Fekkar, J. Guitard, C. Hennequin, L. Lachaud, A. Paugam, R. Kim, E. Sitterle, J. Guillot, F. Botterel, E. Dannaoui
| Article suivant Article suivant
  • Prophylaxie antifongique chez les patients d’hématologie en France : fréquences et choix de l’antifongique systémique en fonction du type d’hémopathie maligne (étude AFHEM)
  • J.-P. Gangneux, J. El Cheikh, R. Herbrecht, I. Yakoub-Agha, D. Caillot, M. Michallet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.