Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Predictive factors of alcohol relapse after orthotopic liver transplantation for alcoholic liver disease - 29/02/08

Doi : GCB-10-2004-28-10-0399-8320-101019-ART2 

Mathieu Miguet [1],

Elisabeth Monnet [1],

Claire Vanlemmens [1],

Pascal Gache [2],

Michel Messner [3],

Stephane Hruskovsky [4],

Jean Marc Perarnau [5],

Georges-Philippe Pageaux [6],

Christophe Duvoux [7],

Anne Minello [8],

Patrick Hillon [8],

Solange Bresson-Hadni [1],

Georges Mantion [1],

Jean-Philippe Miguet [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Facteurs prédictifs d’une reprise de consommation d’alcool après transplantation hépatique pour cirrhose alcoolique

Objectifs

Cette étude prospective examine les associations entre des variables sociologiques et alcoologiques recueillies avant transplantation hépatique pour cirrhose alcoolique et le risque de reprise de consommation d'alcool après transplantation.

Méthodes

Cinquante cinq malades, issus d'une étude prospective randomisée multicentrique de 120 malades comparant la transplantation hépatique aux thérapeutiques habituelles en terme de survie à 2 ans dans une population de malades atteints de cirrhose alcoolique Child-Pugh B, ont été transplantés entre 1994 et 2002. Tous les malades avaient le même questionnaire à l'inclusion, et un recueil homogène des informations tous les 3 mois, jusqu'à 60 mois.

Résultats

Cinquante et un malades sur 55 ont pu être analysés. Le suivi moyen était de 35,7 mois (1-86 mois). Le taux estimé de reprise d'une consommation d'alcool (quelle qu'elle soit) à 12 mois était de 11 % et à 24 mois de 30 %. Le taux estimé de reprise d'une consommation > 140 grammes/semaine était de 11 % à 12 mois et de 22 % à 24 mois. La seule variable entraînant une augmentation significative du taux de reprise était la durée du sevrage avant la transplantation de moins de 6 mois, avec 79 % de reprise à 24 mois versus 23 % pour les malades sevrés depuis au moins 6 mois (P = 0,0003). Une durée de sevrage de moins de 6 mois augmentait le risque d'une reprise de consommation de plus de 140 grammes/semaine (RR ajusté = 5,5; IC95 % = 1,3-24,5; P = 0,02).

Conclusion

La durée d'abstinence avant transplantation hépatique pour cirrhose alcoolique, évaluée dans cette étude prospective, est un facteur de risque de reprise de la consommation d'alcool après transplantation. L'intérêt de ce critère de sélection des candidats à la transplantation hépatique pour cirrhose alcoolique est pour la première fois démontré par une étude prospective.

Abstract

Objectives

The objective of this prospective study was to determine whether sociological and/or alcohol-related behavioral factors could be predictive of relapse after orthotopic liver transplantation for alcoholic liver disease.

Methods

Fifty-five liver-transplanted patients out of a series of 120 alcoholic cirrhotic patients were enrolled in a randomized prospective study. This study was initially designed to compare the 2 year survival in intent-to-transplant patients versus in-intent-to-use conventional treatment patients. For all patients, an identical questionnaire was completed at inclusion, and every 3 months for 5 years to collect data on alcohol-related behavior factors.

Results

Fifty-one patients fulfilled the criteria for the study. The mean follow-up was 35.7 months (range: 1-86). Rate of alcohol relapse was 11% at one year and 30% at 2 years. Alcohol intake above 140 g a week was declared by 11% and 22% of patients at one and 2 years, respectively. The only variable leading to a significantly lower rate of relapse was abstinence for 6 months or more before liver transplantation (23% vs 79%, P = 0.0003). This variable was also significant for patients whose alcohol intake was greater than 140 g per week (P = 0.003) (adjusted relative risk = 5.5; 95%CI = 1.3-24.5; P = 0.02). Multivariate analysis (Cox model) showed that abstinence for 6 months or more before liver transplantation was the unique predictive variable.

Conclusion

In this prospective study of 51 patients transplanted for alcoholic liver disease, abstinence before liver transplantation was the only predictive factor of alcohol relapse after liver transplantation.


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 10

P. 845-851 - octobre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le risque de récidive de l'alcoolisme après transplantation hépatique pour cirrhose alcoolique est-il prévisible ?
  • Michel Doffoël
| Article suivant Article suivant
  • Rôle de l'acide ursodésoxycholique dans le traitement des cholestases de l'enfant
  • Nahida El-Rifai, Frédéric Gottrand

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.