S'abonner

Guidage des actes interventionnels par ultrasons - 03/09/15

Doi : 10.1016/j.jmv.2015.07.030 
O. Pichot , C. Seinturier
 Services de médecine vasculaire, CHU, 38043 Grenoble, France 

Auteur correspondant.

Résumé

L’écho-Doppler (ED) étant l’examen de référence pour le diagnostic des maladies veineuses superficielles, l’échographie s’est imposée naturellement comme la technique de choix pour le guidage des traitements endoveineux chimiques et thermiques qui s’y rapportent.

Avec la mise à disposition de systèmes échographiques transportables, la technologie écho-Doppler est devenue plus facilement accessible dans les blocs opératoires et les salles de radiologie. Parallèlement, les progrès en termes de qualité d’imagerie ultrasonore, ont rendu possible les gestes d’angioplastie écho-guidée dans tous les cas où l’ED permet une visualisation suffisante du vaisseau à traiter. Les angioplasties écho-guidée (AEG) sont applicables aux vaisseaux superficiels comme les artères des membres inférieurs et les artères carotides, et surtout aux fistules artério-veineuses d’hémodialyse. L’ED permet de guider l’ensemble de la procédure d’angioplastie avec ou sans stenting. Les avantages de l’AEG par rapport à une angioplastie classique, guidée radiologiquement, sont :

– l’absence d’injection d’iode ;

– l’absence de toute exposition du patient et de l’équipe médicale aux rayons X ;

– et la possibilité d’analyser le résultat morphologique et hémodynamique de l’angioplastie en temps réel et en continu, pendant et au décours de la procédure, qui, en outre, se révèle aussi bien souvent, plus simple, plus rapide et potentiellement plus économique.

Néanmoins, la technique d’AEG nécessite d’être réalisée à 4 mains. Pour être conduite dans de bonnes conditions de sécurité et d’efficacité, elle requiert un apprentissage spécifique, qui vise notamment à se familiariser avec l’aspect échographique du matériel d’angioplastie et à reconnaître les éventuelles complications (dissections, hématomes, …). Les limites de l’AEG sont celles de l’échographie vasculaire qui, contrairement aux techniques radiologiques, ne permet qu’une visualisation segmentaire des vaisseaux. De ce fait, l’AEG, particulièrement indiquée chez les patients insuffisants rénaux, doit être réservée à des applications bien définies pour lesquelles on peut être sûr que l’échographie sera d’un apport diagnostique suffisant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Guidage des actes interventionnels, Ultrasons


Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 5

P. 286 - septembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Imagerie du thrombus
  • L. Bressollette, P. Quehe, S. Gestin, S. Beuil
| Article suivant Article suivant
  • Nouvelles modalités en angio-scanner : scanner dynamique et fusion avec l’échographie
  • D. Mandry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.