Médecine

Paramédical

Autres domaines


Enseignement de l’index de pression systolique : un appel à l’action - 03/09/15

Doi : 10.1016/j.jmv.2015.07.087 
S. Chaudru 1, , P.-Y. De Müllenheim 2, A. Le Faucheur 1, 2, 3, V. Jaquinandi 4, G. Mahe 1, 5
1 Inserm, centre d’investigation clinique, CIC 1414, 35033 Rennes, France 
2 Laboratoire mouvement, sport, santé, EA 1274, UFR APS, université de Rennes, 35000 Rennes, France 
3 Département sciences du sport et éducation physique, École normale supérieure de Rennes, campus de Ker-Lann, 35170 Bruz, France 
4 Cabinet d’angiologie, 6, rue de Bellinière, 49800 Trélazé, France 
5 CHU Rennes, imagerie cœur-vaisseaux, 35033 Rennes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

L’index de pression systolique (IPS) permet de diagnostiquer l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) et est un marqueur indépendant de risque cardiovasculaire. La technique de mesure, de calcul et d’interprétation de l’IPS a fait l’objet d’un consensus international. Quelles connaissances ont les internes de cardiologie de ces recommandations ?

Méthode

Lors d’un séminaire, un questionnaire a été distribué à des internes issus de six facultés de médecine françaises. Le questionnaire évaluait en cinq questions les connaissances des internes sur les trois étapes clés de la procédure d’IPS : sa mesure, son calcul et son interprétation.

Résultats

Tous les internes présents ont rempli le questionnaire (n=44). Seize étaient en 1re année d’internat et les vingt-huit autres en 2e année ou plus. Aucun interne n’a été en mesure de répondre correctement à l’ensemble des questions. Dix (23 %), trois (7 %), et seize (36 %) internes ont correctement répondu aux questions concernant respectivement la mesure, le calcul et l’interprétation de l’IPS. Comparés aux internes de 1re année, ceux des années supérieures ont significativement mieux répondu aux questions concernant la mesure de l’IPS (p=0,0065, test du Chi2). Trois (7 %) rapportaient avoir déjà réalisé plus de vingt mesures d’IPS au cours de leur formation. Trente-six (82 %) ne se sentaient pas suffisamment entraînés et trente-trois (75 %) souhaiteraient avoir plus de cours pratiques.

Discussion

Cette étude révèle que :

– aucun des internes ne connaît l’ensemble de la procédure d’IPS ;

– les internes plus avancés dans le cursus répondent mieux aux questions concernant la mesure de l’IPS que les plus jeunes ;

– les internes souhaiteraient avoir plus de cours pratiques.

Cette étude vient confirmer celles menées dans d’autres pays et suggère que la méthode actuelle d’enseignement de l’IPS, principalement basée sur des cours théoriques, n’est pas optimale. La littérature semble suggérer que l’entraînement à cette procédure, via des mises en situation pratique, est bénéfique pour les étudiants. Cette étude invite chaque personne en charge d’enseignement à évaluer les connaissances de ses étudiants et à développer des interventions éducatives en vue d’optimiser leur apprentissage et finalement le soin du patient. Des recommandations internationales concernant l’enseignement de l’IPS sont nécessaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Éducation, Dépistage


Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 5

P. 306 - septembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Application et étude des effets microcirculatoires de l’hypnose chez des patients atteints de phénomène de Raynaud
  • R. Prigent, B. Rioult, N. Brebion, B. Planchon, M.-A. Pistorius
| Article suivant Article suivant
  • Intérêts cliniques de la mesure ambulatoire de l’activité physique et de la capacité de marche dans l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs
  • P.-Y. De Müllenheim, S. Chaudru, G. Mahe, J. Prioux, A. Le Faucheur

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.