Médecine

Paramédical

Autres domaines


Contribution of magnetic resonance cholangiopancreatography to the management of patients with suspected common bile duct stones - 29/02/08

Doi : GCB-02-2004-28-2-0399-8320-101019-ART4 

Guillaume Gautier [1],

Frank Pilleul [1],

Arielle Crombe-Ternamian [1],

Laurent Gruner [2],

Thierry Ponchon [3],

Xavier Barth [2],

Pierre-Jean Valette [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Apport de la bili-IRM en première intention en cas de suspicion de lithiase de la voie biliaire principale

Objectifs

Evaluer l'apport de la réalisation première d'une bili-IRM dans la prise en charge thérapeutique des patients suspects de lithiase de la voie biliaire principale.

Méthodes

Etude prospective réalisée sur 99 patients suspects de lithiase de la voie biliaire principale ayant bénéficié de la réalisation d'une bili-IRM en première intention. La lecture de la bili-IRM a été réalisée par 2 lecteurs, avec avis d'un troisième en cas de désaccord pour consensus. Le diagnostic final a été posé sur l'exploration directe de la voie biliaire principale (n = 40), par le suivi clinico-biologique à 6 mois (n = 55) ou par une autre technique (n = 4). L'apport de la bili-IRM a été évalué sur le niveau de confiance des cliniciens dans les résultats de la bili-IRM, le devenir des patients dans les suites de la bili-IRM et la qualité de la prise en charge globale des patients. La valeur diagnostique de la bili-IRM pour le diagnostic de lithiase de la voie biliaire principale a par ailleurs été évaluée afin de s'assurer de la validité de ces résultats.

Résultats

Avec un taux de confiance de 85,9 %, la bili-IRM a permis la découverte d'un diagnostic différentiel dans 7,1 % des cas et d'éviter 59,5 % d'examen endoscopique avec seulement 1 % de complication. Avec un taux d'exploration endoscopique thérapeutique de 62,5 %, la prise en charge globale des patients a été jugée adaptée dans 83,8 % des cas.

La bili-IRM a présenté une sensibilité de 95,7 %, une spécificité de 98,7 %, une valeur prédictive positive de 95,7 % et une valeur prédictive négative de 98,7 % avec une très bonne concordance inter observateur (kappa = 0,915).

Conclusion

La bili-IRM a permis d'adapter efficacement la prise en charge thérapeutique en évitant, dans plus d'un cas sur deux, la réalisation d'une exploration endoscopique invasive sans augmentation de la morbidité.

Abstract

Objectives

To evaluate the value of magnetic resonance cholangiography (MRC) as a systematic first-line investigation in the management of patients with suspected common bile duct stones.

Methods

Ninety-nine consecutive patients with clinical suspicion of choledocolithiasis were prospectively explored by MRC. All MRCs were interpreted by two radiologists with knowledge of the patient's clinical condition and laboratory results. In case of discrepancy, a third opinion was obtained to reach consensus. The definitive diagnosis was established on the basis of endoscopic exploration of the common bile duct (n = 40), clinical and biological follow-up at 6 months (n = 55) or other investigations (n = 4). The clinician's level of confidence, management options implemented, and impact of management decisions were used to assess the contribution of MRC. The diagnostic accuracy of MRC for common bile duct stones was also determined.

Results

At the observed level of confidence (85.9%), MRC identified a differential diagnosis in 7.1% of patients avoiding unnecessary endoscopic exploration in 59.6%. Systematic first-line MRC enabled appropriate management in 83.8% of patients. The sensitivity, specificity, and positive and negative predictive values of MRC for the diagnosis of common bile duct stones were 95.7%, 98.7%, 95.7% and 98.7%, respectively, with excellent inter-observer agreement (kappa = 0.915).

Conclusion

Magnetic resonance cholangiography can be used to efficiently screen patients who may need further invasive exploration of the common bile duct. It specifically identifies patients requiring therapeutic ERCP.


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 2

P. 129-134 - février 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hépatite aiguë C : traitement immédiat, précoce ou différé ?
  • Damien Lucidarme, Bernard Filoche
| Article suivant Article suivant
  • Complications de l'hypertension portale chez l'adulte : texte de consensus(texte long et texte court)

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.