Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Facteurs prédictifs de bonne réponse au crosslinking d’un kératocône évolutif : résultats réfractifs et topographiques à un an postopératoire - 07/09/15

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.11.017 
F. De Angelis a, , J. Rateau a, C. Destrieux b, c, F. Patat c, d, P.-J. Pisella a, c
a Service d’ophtalmologie, CHU Bretonneau, 2, boulevard Tonnellé, 37000 Tours, France 
b Service de neurochirurgie, CHU Bretonneau, 2, boulevard Tonnellé, 37000 Tours, France 
c Faculté de médecine François-Rabelais, 2, boulevard Tonnellé, 37000 Tours, France 
d Service de radiologie, CHU Bretonneau, 2, boulevard Tonnellé, 37000 Tours, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Déterminer des facteurs prédictifs de bonne réponse au crosslinking (CXL) dans la prise en charge du kératocône évolutif.

Patients et méthodes

Cinquante-quatre yeux de 41 patients ont bénéficié d’un CXL entre juin 2011 et décembre 2012 pour kératocône évolutif. Un examen clinique ophtalmologique avec une topographie cornéenne (Orbscan®) est réalisé à 1, 3, 6 mois, 1 an en postopératoire et comparé à l’examen préopératoire.

Résultats

À un an, le CXL permet une amélioration significative de la meilleure acuité visuelle corrigée (MAVC) (0,16±0,21 LogMar en préopératoire versus 0,09±0,16 LogMar à 1 an, p=0,007), une stabilité de l’astigmatisme réfractif (AR) (p=0,69), une amélioration significative de l’astigmatisme irrégulier topographique des 3mm centraux (p=0,04), et une stabilité du Kmax (48,4 D±4,1 en préopératoire versus 48,5 D±4,1 à 1 an, p=0,46). Les facteurs prédictifs d’amélioration postopératoire de MAVC sont, en préopératoire, une MAVC faible, un AR élevé et un kératocône évolué. Les facteurs prédictifs de stabilité du Kmax postopératoire sont un kératocône préopératoire peu évolué, et principalement localisé dans les 3mm centraux.

Conclusion

Cette étude rétrospective confirme l’intérêt et l’efficacité du CXL dans la prise en charge thérapeutique d’un kératocône évolutif, tant sur le plan réfractif que topographique. La localisation du cône ou son excentricité semble être un facteur expliquant la variabilité des résultats bibliographiques d’efficacité du CXL. La sévérité du cône apparaît dans cette étude comme étant un facteur prédictif de mauvaise réponse topographique au CXL, mais devant être pondéré par la localisation préférentielle du cône (3 ou 5mm centraux).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To assess the effects of preoperative patient characteristics on clinical outcomes of corneal collagen crosslinking (CXL) in patients with progressive keratoconus.

Patients and methods

Fifty-four eyes of 41 patients underwent CXL for progressive keratoconus between June 2011 and December 2012. Corneal topography (Orbscan®) was assessed at 1, 3, and 6 months and 1 year after CXL treatment and compared with preoperative data.

Results

A significant improvement in 1-year postoperative best-corrected visual acuity (BCVA) (0.16±0.21 LogMar preoperatively versus 0.09±0.16 LogMar postoperatively, P=0.007) and in 3mm topographic central irregular astigmatism (P=0.04) was demonstrated with CXL. No significant change was noted for refractive astigmatism (P=0.69), or for 1-year postoperative Kmax (48.4 D±4.1 at baseline versus 48.5 D±4.1 postoperatively, P=0.46). Predictive factors for BVCA improvement were low preoperative BCVA, high refractive astigmatism and advanced keratoconus. Predictive factors for stability of postoperative Kmax values were early keratoconus, and central cone (“nipple” morphology of the cone mainly located in the central 3mm of the cornea).

Conclusion

This retrospective study confirms the efficacy of CXL for progressive keratoconus, from a refractive as well as topographic standpoint. While cone localization or its eccentricity seems to explain the variability of CXL efficacy reported in the literature, cone severity appears to be the main predictive factor for a lack of topographic stability after CXL treatment but must be weighted by the preferential localization of the cone (3 or 5mm central corneal zone).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Facteurs prédictifs, Kératocône, Crosslinking

Keywords : Predictive factors, Keratoconus, Corneal collagen crosslinking


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 7

P. 595-606 - septembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Influence on intraocular pressure of anti-inflammatory treatments after selective laser trabeculoplasty
  • S. Champagne, J.-L. Anctil, A. Goyette, C. Lajoie, B. Des Marchais
| Article suivant Article suivant
  • Reconstruction palpébrale supérieure par la méthode de Cutler-Beard : évaluation rétrospective de 16 cas
  • M. Belmajdoub, P.-V. Jacomet, P. Benillouche, O. Galatoire

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.