S'abonner

La part positionnelle de la personne polyhandicapée en grande dépendance - 10/09/15

Doi : 10.1016/j.motcer.2015.06.002 
C. Lepage
 159, rue Manin, 75019 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La fragilité des personnes polyhandicapées en grande dépendance globale, face aux affections respiratoires, est connue. Une maladie, simple chez le sujet ordinaire, pourra chez elle se compliquer. S’intriquant avec d’autres éléments pathologiques, elle évolue volontiers vers l’insuffisance respiratoire chronique. Les complications du décubitus dorsal dans lequel sont maintenues ces personnes, du fait de leur insuffisance motrice, expliquent en partie la constitution de ces tableaux. Pour traiter ces complications dont la permanence positionnelle semble être une des causes importantes, il paraît logique d’apporter au sujet souffrant de cet état du changement de position. La démarche qui a permis d’installer les polyhandicapés en position assise est allée dans le bon sens ; celui de la prise en compte de leurs besoins posturaux. Par-là, certaines complications du décubitus dorsal, comme l’hypoventilation, ont été atténuées. Mais la station assise n’agit pas favorablement sur les déformations thoraciques et les déficits musculaires. Elle peut même provoquer et aggraver des déformations si l’installation qui la permet n’est pas suffisamment adaptée aux besoins neuro-orthopédiques individuels. L’abord de l’action des autres positions, latérales puis ventrales notamment, sur la fonction respiratoire par exemple, paraît apporter d’autres perspectives, celles d’un traitement positionnel des affections respiratoires de la personne polyhandicapée. Alors, et si de surcroît l’approche est globale, l’idée d’un traitement spécifique, traitement de fond des problèmes respiratoires de la personne gravement polyhandicapée, apparaît.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The fragility of overall highly dependent polyhandicapped people against respiratory conditions is well known. An illness that is benign for an ordinary subject can lead to complications for them. By interacting with other pathological elements, it can easily evolve towards chronic respiratory failure. Complications supine wherein are maintained in these individuals, because of their engine failure, in part explain the constitution of these tables. To treat these complications, of which the constant positional seems to be the main case, it seems logical to bring changes of position to the patient. The approach that made it possible to install polyhandicapped sitting went in the right direction: the taking into account of their postural requirements. And there, some complications supine, as hypoventilation, were mitigated. But sitting position is not favorable to the chest deformities and muscle deficits. It can even cause and exacerbate distortions, if the installation which allows, is not sufficiently tailored to the individual neuro-orthopedic needs. The first action of the other positions, lateral and ventral especially on respiratory function, for example, seems to bring other perspectives, those of a positional treatment of respiratory ailments multiple disabilities. Then, and if in addition the approach is global, the idea of a specific treatment, basic treatment of respiratory problems severely multiple disabilities, appears.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Polyhandicap, Paralysie cérébrale, Aidants, Posture pathologique, Complications de la permanence positionnelle, Insuffisance respiratoire, Orthopédie de la face, Prévention, Confort, Stimulation basale, Éducation thérapeutique

Keywords : Cerebral palsy and multiples disabilities (CPMD)


Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 3

P. 118-128 - septembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de l’intérêt de la plateforme de stabilométrie pour les bilans et la rééducation des transferts d’appui des enfants paralysés cérébraux marchants après chirurgie multisites
  • G. Cabon, A. Esteve, V. Jaegle, L. Lejeune, F. Hareb, S. Payan-Terral, E. Desailly
| Article suivant Article suivant
  • Les séances de masso-kinésithérapie sont-elles douloureuses après chirurgie multi-sites chez l’enfant et l’adolescent atteint de paralysie cérébrale ?
  • V. Jaegle, A. Esteve, S. Payan-Terral, R. Spirito, F. Hareb, E. Desailly

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.